Revenir à la rubrique : Société

La FEDOM veut la levée de l’interdiction de consommer et de commercialiser la chair de requin

Le Conseil d’administration de la FEDOM a voté une motion sur la " crise requin " à la Réunion afin de rétablir la vente et la consommation de la chair de squale. La FEDOM demande à la ministre des Outre-Mer, Ericka Bareigts, de "prendre des mesures immédiates".

Ecrit par – le lundi 27 février 2017 à 18H03

Motion de la FEDOM sur la  » crise requin  »
 
Deux arrêtés préfectoraux du 6 septembre 1999 et du 3 juin 2006 réglementent et interdisent la commercialisation de certaines espèces de poissons, dont les requins tigre et bouledogue.

Officiellement, il s’agit de protéger les réunionnais des risques de la ciguatera, une maladie liée à la consommation de certains poissons qui se nourrissent d’une certaine algue. Le requin étant le dernier maillon de la chaîne alimentaire, il est suspecté de consommer des poissons contaminés. Or à ce jour, aucun requin prélevé n’était porteur de cette maladie.

Dans les faits, ces arrêtés ont été pris sous la pression de lobbies écologistes.

A la Réunion, la pêche et la consommation de requin font partie des usages de la culture locale.

Régulièrement, des hommes et des femmes sont victimes d’attaques mortelles de requin, la dernière remontant à quelques jours. Au-delà du drame vécu par les familles, ces attaques répétées découragent de manière significative les touristes potentiels.

Considérant que cette interdiction de commercialisation de la chair de requin entraine leur prolifération,

Considérant que la « crise requin » entraine des conséquences néfastes majeures pour l’économie de la Réunion et notamment pour le secteur touristique,

Considérant qu’aucune étude ne prouve véritablement la réelle dangerosité liée à la consommation de chair de requin,

La Fédération des Entreprises des Outre-mer (FEDOM) réunie en Conseil d’administration le 24 février 2017 demande à la Ministre des Outre-Mer de prendre des mesures immédiates afin de lever l’interdiction de consommer et de commercialiser la chair de requin.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Salon VivaTech – Maya Césari : « On est le seul stand de cette dimension des départements d’Outre-mer »

Le salon VivaTech, plus grand événement européen dédié aux start-ups, bat son plein à Paris. Au milieu des géants des hautes technologies, une petite dizaine de start-ups péi sont prêtes à démontrer le talent local. Cette délégation a été sélectionnée par la Région Réunion pour représenter les innovations de l’île. Maya Césari, conseillère régionale responsable de l’innovation et de la croissance bleue, explique pourquoi elle a tenu à cette présence réunionnaise.

Salon VivaTech : « La Réunion a sa place dans cet écosystème »

Hanifah Locate, directrice de la recherche et de l’innovation à la Région Réunion, s’est rendue au salon VivaTech à Paris. Elle accompagne une dizaine de start-ups qui sont venues présenter leurs produits et affirmer la volonté régionale d’être un futur hub pour l’innovation.

Bouteille de gaz à 15 euros : La Région va prolonger le dispositif jusqu’à la fin de l’année

Les élus de la commission permanente de la Région ont voté ce vendredi une enveloppe supplémentaire de 1,5 million d’euros afin de garantir le dispositif de plafonnement du prix la bonbonne de gaz à 15 euros jusqu’au mois prochain. Si Huguette Bello appelle les pétroliers à une participation à cet effort de solidarité, la présidente de la Région va proposer le vote d’un budget supplémentaire afin de garantir le dispositif jusqu’à fin 2024.