Revenir à la rubrique : Economie

La baisse des loyers continue en 2008 et se poursuivra en 2009

La convergence de plusieurs éléments explique ce phénomène commencé en 2007. Toutefois, la tendance à la baisse devrait s’accélérer l’année prochaine. Paradoxalement, ce qui est une bonne nouvelle pour les consommateurs, peut avoir des effets pervers sur l’économie locale.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le vendredi 28 novembre 2008 à 11H22

Un constat. La fin de la période dorée pour les investisseurs et les promoteurs immobiliers est commencée. Elle s’est concrétisée dès 2007 par un coup d’arrêt de la flambée du prix des loyers intermédiaires et résidentiels. L’explication peut être paradoxale.
La baisse du pouvoir d’achat des consommateurs, a fait que l’offre est plus forte que la demande. La réglementation à l’accession au loyer étant devenue tellement sélective, surtout lorsque le candidat ou le ménage passe par une agence immobilière, que le parc locatif toujours disponible reste important.
“Si l’on se réfère aux loyers médians, ce constat se vérifie surtout dans les régions Nord et Ouest. Le T1 va de 350 à 550 euros alors que leur niveau est de 300 à 435 dans l’Est et le Sud”, explique Céline Sanches, consultante à l’Agorah.
“Le loyer d’un T4, dans l’Ouest et le Nord, varie de 600 à1 000 euros alors que dans l’Est et l’Ouest, il est de 550 à 810 euros”.
Ce contexte confère désormais aux locataires, un véritable moyen de discussion, avec son propriétaire. “Aujourd’hui, le locataire sait que s’il déménage, le propriétaire aura du mal à louer son logement, au même prix”.
Cette bonne nouvelle pour les consommateurs, doit être maîtrisée pour éviter une crise trop importante dans le secteur immobilier de La Réunion. Au delà des sommes colossales investies, grâce à la défiscalisation, le BTP c’est aussi des milliers d’emplois et le maintien du pouvoir d’achat…

 

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Salon de l’Agriculture : La Région joue la carte de l’export et du haut de gamme

Dans quelques jours va débuter à Paris le salon de l’Agriculture au sein duquel le Département, dont l’agriculture est une des compétences principales, va tenir un stand.

Cette année, la Région sera également présente. Pas question cependant pour nos deux collectivités de se marcher sur les pieds. Elles conçoivent leur action comme complémentaires. Au Département l’agriculture au sens traditionnel du terme, à la Région le développement économique de la filière.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial