Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

La 2ème édition du Fonds de relance « Friches » au service de La Réunion

Dans le cadre du plan de relance, le Gouvernement déploie un fonds de 650 M€ sur 2021-2022 pour le financement des opérations de recyclage des friches et plus généralement de foncier déjà artificialisé. Pour cette 2ème édition, une enveloppe de 280M€ était encore disponible pour des projets. La sélection s’opère autour de deux grands volets. Le premier autour du recyclage des zones foncières sur lesquelles l’arrêt de l’activité a été brutal, laissant derrière un bâtît à l’abandon et aujourd’hui dégradé. L’autre volet concerne la dépollution d’anciens sites industriels, anciens logements ou zones naturelles.

Ecrit par NP – le samedi 20 novembre 2021 à 07H54

La réhabilitation des friches constitue un enjeu majeur d’aménagement durable des territoires pour répondre aux objectifs croisés de maîtrise de l’étalement urbain, de revitalisation urbaine et, par conséquent, de limitation de la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers et de protection des sols contre leur artificialisation.

Le Ministère de la Transition écologique a retenu 16 projets sur les territoires ultramarins.

A La Réunion, 5 projets des collectivités territoriales ont été retenus par le Ministère, pour un investissement total de 4.415.100 € sur les projets suivants :

·         La dépollution et la construction de logements sur le site de l’ancienne usine sucrière de Pierrefonds, à Saint-Pierre (1.675.100€).

·         L’installation d’une zone d’activité et économique sur l’ancien site de Savanna à Saint-Paul (200.000€).

·         La réhabilitation en zone économique et équipements publics de la zone artisanale Le Refuge à Bras-Panon (1.740.000€).

·         Le désamiantage de l’ancien site d’APECA au Tampon (400.000€).

·         La réhabilitation de la salle des fêtes et de l’ancien bâtiment Leader Price à Saint-André (400.000€).

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Ratenon : « Rougail saucisses ek ketchup, plus jamais ça ! »

Jean-Hugues Ratenon a adressé un courrier au préfet pour faire part de ses inquiétudes devant le cours de deux essentiels de la cuisine locale et dans lequel il demande une table ronde avec tous les acteurs de la filière. Il poursuit son mécontentement sur les réseaux et “si ça ne plait pas au préfet tant pis”.

Marine Le Pen ne voit pas ce qu’il y a d’extrême dans ses idées

La figure de proue du navire RN est à La Réunion pour une visite de trois jours dans le cadre des Européennes. Elle a notamment surpris le bureau régional de son parti en annonçant la sélection d’une candidate réunionnaise qui n’était pas présélectionnée et a martelé sa position sur l’octroi de mer même si le dispositif national n’est pas à l’ordre du jour des Européennes.

Ouverture de l’accès aux essais cliniques des cancers digestifs, pour les patients à La Réunion

La Fédération Francophone de Cancérologie Digestive (FFCD) et le Pôle Recherche Clinique et Innovation du Groupe de Santé CLINIFUTUR, membre du GCS Recherche SCERI, ont annoncé la signature en 2024 d’une convention de collaboration inédite. Cette collaboration permettra, pour la première fois, à des patients situés à La Réunion et Mayotte, d’être inclus dans les essais thérapeutiques académiques conduits par la FFCD.