Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

L’OM conteste la sanction de Dimitri Payet

Dans un communiqué, l'Olympique de Marseille critique la sanction de 5 matchs de suspension, dont 3 fermes, que la commission de discipline a émise contre Dimitri Payet. Le club annonce faire appel de la décision.

Ecrit par GD – le vendredi 19 mai 2023 à 07H14

Suite à l’incident impliquant Dimitri Payet et l’entraîneur-adjoint de Lens, Yannick Cahuzac, la commission de discipline de la LFP a rendu sa décision concernant la sanction du joueur de l’Olympique de Marseille. Le capitaine marseillais a été suspendu pour trois matchs fermes, avec deux autres matchs en sursis. Cette décision rappelle celle de la suspension du gardien de Lyon, Anthony Lopes, il y a cinq ans, pour des faits similaires.

Cependant, dès la semaine dernière, l’Olympique de Marseille avait déjà manifesté son mécontentement à travers un communiqué incisif. Le club a également reçu un soutien inattendu de la part de Franck Haise, l’entraîneur de Lens, qui ne voyait pas d’un bon œil une sanction à l’encontre de Dimitri Payet après le match.

Aujourd’hui, l’OM a publié un nouveau communiqué pour dénoncer la décision de la commission de discipline, la qualifiant de « violation des principes de procédure élémentaires et du règlement disciplinaire de la LFP ». Le club rappelle que la séquence litigieuse a été examinée par l’arbitre vidéo sans entraîner de sanction. Il souligne également que les conditions de saisine n’ont pas été prises en compte et estime que la commission de discipline devrait se concentrer sur le respect des procédures et l’application des règlements en vigueur.

En outre, l’OM annonce son intention de faire appel de la décision et critique la commission en soulignant les erreurs commises malgré la sélection de ses membres en raison de leurs compétences juridiques et éthiques dans le domaine sportif.

La suspension de Dimitri Payet prendra effet à partir de mardi prochain, ce qui lui permettra de participer au prochain match de l’OM contre Lille ce samedi.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Fermeture du site coco.gg très fréquenté à La Réunion

Le site de discussion coco.gg, également connu sous le nom de Cocoland, qui se présentait comme « le premier chat gratuit de France », a été fermé par la justice. Il devait sa réputation à l’absence totale de modération des messages échangés et des annonces diffusées, ce qui en faisait un des points centraux de la prostitution en ligne et le terrain de chasse favori des pédophiles en tous genres.
Les utilisateurs de cette plateforme trouveront désormais porte close.
Considéré comme « un repère de prédateurs » par des associations de défense de l’enfance et de lutte contre l’homophobie, et impliqué dans des guet-apens, le site a été officiellement fermé le mardi 25 juin par le parquet de Paris.

[Communiqué] Élections Législatives 2024 : mise sous pli et campagne électorale

– Communiqué de la préfecture –
À l’approche du 1er tour des élections législatives ce dimanche 30 juin 2024, le chantier de mise sous pli des documents électoraux s’est achevé le lundi 25 juin. Près de 700 000 électeurs réunionnais recevront ainsi les professions de foi et bulletins de vote des candidats dans leurs boîtes aux lettres. La campagne électorale du premier tour se termine le vendredi 28 juin à minuit, avec des règles strictes concernant la propagande et l’affichage électoral.

2ème circonscription : Jean-Yves Morel fait le plein de soutiens

Jean-Yves Morel, qui est candidat dans la 2ème circonscription (Le Port 1 et 2, La Possession, St-Paul ,2 et 3), poursuit sa campagne en vue de l’élection législative des dimanches 30 juin et 7 juillet. Hier soir, il tenait meeting à l’Étang St-Paul devant quelques 400 sympathisants.

Soubaya Camatchy, d’accusé à victime : son co-détenu jugé pour viol et violences répétées

Condamné à 10 ans de réclusion criminelle pour tentative d’assassinat, Soubaya Camatchy n’en a pas fini avec la justice. Suite à une décision de la chambre de l’instruction ce mardi, c’est en tant que victime de viol et de violences répétées qu’il va retrouver la juridiction criminelle. Les magistrats de la chambre viennent de confirmer l’ordonnance de mise en accusation de son co-détenu, accusé de l’avoir agressé et violenté durant ses premiers jours de détention provisoire.