Kamasucre [Chroniques Érotiques]

[KAMAZONE] #EnvoûtéeParRoxanne


Rédigé le Mardi 6 Juin 2017 | Par Orianne | Lu 2489 fois | 0 commentaire(s)


Petite surprise aujourd'hui ! Une kamanaute s'est immiscée dans les aventures de Roxanne, avec un œil extérieur. Voici le récit d'Orianne :


Vous aussi, envoyez-moi vos textes (via Facebook, par message privé)
Vous aussi, envoyez-moi vos textes (via Facebook, par message privé)

Assise dans un coin de la salle sombre, je l'observe en sirotant mon Cosmo. Elle nous électrise tous, attire tous les regards. Elle semble cependant impressionnée par ce qu'elle voit. Une novice, à coup sûr. Lui est un habitué, que j'ai déjà eu le plaisir de goûter. 

«Lucas s'est trouvé une nouvelle proie on dirait !», me glisse Guillaume, mon complice d'une nuit, tandis que sa main se pose sur un des mes seins, et s'amuse à triturer mon téton. 

Je n'arrive pas à détacher mon regard de son corps. Cette fille dégage un truc purement sexuel, ses gestes sont sensuels, sa démarche lascive. J'ai envie d'elle. 

Un couple s'assoit à nos côtés et commence à se caresser.  La femme est vêtue d'un seul bas résille, qui ne cache rien de son intimité. Un soutien-gorge balconnet en dentelle noire dévoile deux tétons rosés tendus. L'homme à ses côtés, la chemise ouverte sur un torse musclé et imberbe, la doigte tout en la regardant avec envie. Sa queue, luisante, est de belle taille ; la femme utilise ses deux mains pour le branler tandis qu'elle en suce le gland du bout des lèvres. La vue de ces deux corps ne fait qu'ajouter à mon excitation. Tous deux me lancent des regards, peut-être en guise d'invitation. Guillaume se montre plus entreprenant, la main entre mes cuisses. Je me laisse aller sur mon siège.

Je cherche à nouveau du regard cette belle inconnue ; en pleine discussion avec Lucas, elle nous tourne désormais le dos. Fermant les yeux, pour apprécier les doigts de Guillaume à l'intérieur de moi, je laisse mon esprit s'aventurer… Je m'imagine le premier contact de ma peau contre la sienne, mes doigts glissant le long de sa colonne jusqu'à la cambrure de ses fesses, le goût de sa peau, sucrée, que je parcoure de ma langue. Je la devine débutante, et il me prend l'envie de l'initier, de la dominer. Des images folles se succèdent devant  mes yeux jusqu'à ce que des gémissements me tirent de ma rêverie. Le couple à côté de nous a changé de position, et entame à présent une levrette. La jeune femme n'est plus qu'à quelques centimètres de moi, les yeux fermés, la bouche entr'ouverte, son corps bougeant au gré des coups de reins de son partenaire. 

J'ai subitement envie de me faire prendre moi aussi.

«Baise-moi», j'ordonne à Guillaume. Il se dépêche de prendre une capote et de l'enfiler tandis que je me jette précipitamment sur lui et vient m'empaler aussitôt sur sa queue. Il pousse un râle de plaisir au moment de cette pénétration un peu sauvage. J'ondule mon bassin violemment pour le sentir au plus profond de moi. Il me bascule sur le fauteuil, et vient se mettre au dessus de moi. Chacun de ses coups de reins me fait gémir de plaisir. Je vois le visage de ma voisine à l'envers, elle semble sur le point de jouir. Alors que je lève la main pour lui caresser un sein, elle me sourit en guise d'acquiesement. Elle s'approche et m'embrasse. Je m'aperçois que sa bouche a le goût des bonbons acidulés. Gourmande, je mêle ma langue à la sienne et je sens ses gémissements qui résonnent à l'intérieur de moi. Son partenaire lui tire alors les cheveux vers l'arrière, décollant ainsi nos bouches. Ma main s'active sur son sein, pince son téton pendant que je sens les doigts de Guillaume qui malmènent mon clitoris. Enfin, elle se lâche dans un long et bruyant orgasme.

A ce moment, je tourne la tête, et voit la mystérieuse inconnue qui nous observe. Je lui lance un sourire aguicheur ; ce qu'elle voit semble lui plaire. Ses yeux brillent d'envie. Elle soutient mon regard. J'aimerais tellement qu'elle se joigne à nous. Je sens alors des frissons parcourir mon corps, la jouissance n'est pas loin. La vague de plaisir monte soudain et je ferme les yeux pour profiter de chaque seconde. L'orgasme est fulgurant. Lorsque je reprends mes esprits, elle a encore disparu. La prochaine fois, c'est avec elle que je baiserais … 

Orianne

****** 
[KAMASUCRE] Le lien vers le récap' de tous les épisodes juste ici : La totale




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 31 Octobre 2017 - 16:35 [KAMAZONE] Biexpérience

Vendredi 14 Juillet 2017 - 13:25 [KAMAZONE] #DéformationVolontaire


Facebook
Twitter
Rss
Mobile