Kamasucre [Chroniques Érotiques]

[Épisode 6] #BulletinTrèsSecret


Rédigé le Samedi 22 Avril 2017 | Par Kamasucre | Lu 4179 fois | 0 commentaire(s)



[Épisode 6] #BulletinTrèsSecret
L'idée était gonflée. Pour échapper à la colère du gros bras qui s'apprêtaient à nous "démonter" (selon ses mots) après nous avoir surpris en train de faire l'amour sur le capot de sa voiture, Lucas a trouvé l'argument qui a fait mouche. "Ne criez pas, vous risquez de faire repartir sa crise d'angoisse ! Ma cousine a failli tomber dans les pommes, elle vient juste de retrouver calme, mais elle est encore toute fébrile. Regardez comme elle tremble", a-t-il déclaré avec aplomb. Le fameux adage "plus c'est gros plus ça passe" s'est vérifié. Le costaud nous a laissé tranquille en s'excusant même de nous avoir menacé. 

C'est en repensant à cette scène incroyable que je m'approche de ma boîte aux lettres pour y relever mon courrier. En glissant mon regard dans la fente, je m'agace : j'avais dit "Pas de pub! Merci." et j'aperçois un prospectus. J'hésite à ouvrir : la porte couine, il est tôt, je ne veux pas risquer de réveiller les voisins... Je prendrai mon éventuel courrier en revenant.

Ah non ! Lorsque j'aperçois une enveloppe qui semble ne pas être une désagréable nouvelle, quelque chose de personnel, ma curiosité est piquée. Tant pis pour les voisins. Il faudra mettre du lubrifiant.

Le prospectus concerne l'élection présidentielle. Une petite enveloppe évoquant un bulletin de vote y est insérée, quelques mots semblant écrits à la main me donne rendez-vous... Ils sont forts cette année pour retenir notre attention, je me dis, pensant qu'il s'agissait là d'une stratégie racoleuse pour inciter les gens à ouvrir.

Déçue, je me dirige vers la poubelle jaune. Au moment de jeter le tout, je retiens mon geste : un délicieux parfum musqué semble se dégager de l'enveloppe. Je me rapproche pour la sentir, pas de doute. L'odeur lui est très agréable. Chaude, subtile et légère, délicatement épicée, je crois reconnaître des notes de bois de cèdre, de cannelle... Les mots manuscrits ont légèrement bavé, ils ont bien été écrits de main d'homme. Ou de femme. Mais, effet du parfum, de l'écriture, je pense plutôt à un homme.

"Une pensée a traversé mon esprit ces derniers jours et hante mes nuits : me faufiler dans un isoloir où une belle inconnue s'apprête à remplir son devoir citoyen et faire l'amour, silencieusement, et rapidement pour ne pas risquer d'avoir des problèmes, puis repartir comme je suis arrivé. Espérant que vous n'êtes pas abstentionniste je vous invite à aller voter, pour moi, ce dimanche. Je caresse l'espoir que l'envie vous a traversée aussi, ne serait-ce que l'espace d'un instant. Je ne crois pas vraiment que vous accepteriez ma proposition indécente et assez folle, mais je me plais à penser à vous, lisant ce bulletin de vote spécial, vous imaginant excitée par un fantasme commun, un sourire au coin de vos lèvres qui m'inspirent. Belle journée chère voisine".

Je n'en reviens pas. Un homme s'est trituré les méninges juste pour m'exciter... Et ça fonctionne ! L'enfoiré... Mon entrecuisse s'est instantanément inondée, mes lèvres chaudes et molles se sont écartées sous l'influence d'un irrépressible désir. Si un de mes voisins entrait ou sortait à ce moment précis, je ne sais pas comment je pourrais réussir à me tenir, tant la chaleur qui irradie le bas de mon ventre me torture !

"Il m'a bien eue !" je me dis, en essuyant le haut de ma cuisse trempé sous ma jupe, avec, en effet, un sourire aux lèvres. Je remonte les escaliers quatre à quatre en remerciant mon amie Charlotte pour son cadeau, mais m'arrête en plein milieu des marches !

Je viens d'avoir une idée géniale ! Démoniaque... Un rire machiavélique et coquin s'étouffe dans ma gorge, j'attrape un stylo au fond de son sac à main, retourne l'enveloppe et entreprends de répondre :

"Cher voisin inconnu, une pensée a traversé mon esprit à la lecture de votre profession de foi. Il me plaît à dire que je vote tous les jours, un peu partout et en toute occasion, aussi je décline votre proposition officielle, mais puisque les rideaux et le risque de se faire surprendre vous inspirent sachez que j'ai prévu de passer au photomaton le plus proche mercredi à 8h30. J'avais envie de me faire prendre par un photographe mais les temps sont durs... comme - je me plais à l'imaginer - une certaine partie de votre anatomie à la lecture de ma proposition folle et indécente. Si à 8h31 je vois se glisser derrière moi un visage photogénique nous pourrions peut-être improviser une séance photo unique en son genre. Belle journée cher voisin".

******
Le lien vers le récap' de tous les épisodes juste ici : La totale




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Juillet 2017 - 13:40 [Récap'] La totale

Jeudi 29 Juin 2017 - 18:19 [Épisode 16] #ÉroticoBoulimique


Facebook
Twitter
Rss
Mobile