Revenir à la rubrique : Culture

Kaloo Bang : une première décevante

Une première édition d'un festival est toujours délicate, ce que l'on peut dire de Kaloo Bang c'est qu'il n'a pas attiré la foule. Un vendredi très calme et hier soir un peu plus de festivaliers avaient fait le déplacement. Pourtant tout était réuni pour faire de ce Kaloo Bang, un grand festival de musique.

Ecrit par Julien Delarue – le dimanche 10 octobre 2010 à 09H25


Ce que l’on peut dire c’est que le public n’a pas répondu présent pour cette première édition du Kaloo Bang. Gilbert Annette, maire de Saint-Denis, espérait « i[voir au moins 10.000 personnes]i », c’est ce qu’il expliquait pendant la conférence de presse au lancement du festival le 24 août dernier.

On est très loin du compte, puisqu’environ 5.000 personnes se sont déplacées pour assister aux différents concerts, de quoi laisser une impression de vide dans ce grand Parc des expos qui peut contenir près de 25.000 personnes.

Kaloo Bang se présentait comme un festival pluridisciplinaire et multiculturel avec de nombreux artistes internationaux et locaux et se voulait « i[à rayonnement international pour Saint-Denis]i » expliquait Gilbert Annette. Certes les artistes sont venus assurer le show sur scène mais devant très peu de spectateurs.

Les dates retenues par les organisateurs n’étaient peut-être pas les plus judicieuses, avec les Florilèges au Tampon, un festival Zouk à Saint-Leu et le match de l’équipe de France…

b[Un public très partagé sur cette manifestation]b

Le public présent hier soir, était très partagé sur la manifestation, entre déception et satisfaction.

« i[On est très déçu, les prix des billets sont chers pour la programmation, On est venu en famille et heureusement qu’il y a des ateliers de cirque pour les enfants. Je pensais que le festival serait plus animé]i », explique François et Sophie venus en famille dans l’après-midi.

« i[La manifestation est correcte, on s’est déplacé pour The Congos, et on a vu d’autres groupes. Dommage qu’il n’y avait pas plus de monde dans les différentes salles]i », souligne David.

Maintenant que le festival s’est achevé, la municipalité de Saint-Denis va devoir analyser les raisons de ce semi-échec. Avec un budget de 600.000 euros, cette première édition risque de laisser des traces, un festival qui en fonction de son succès devait être « i[une première opération en devenir]i » concluait Gilbert Annette le 24 août dernier.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

GTNN, éternel lover

Le docteur musical de l’amour, VJ Awax, vient de dévoiler le nouveau clip du crooner GTNN. « Contre moi » coche toutes les cases d’un tube ou autrement dit, un « Run Hit ».

L’hommage en couleurs de Regina Pisano

L’une des créatrices de contenus les plus connues à La Réunion, Regina Pisano, se lance dans la musique. Son premier single, « Les couleurs », est un hommage à son fiancé décédé et une célébration de la vie malgré la perte d’un être cher.

Clara, Kalipsxau, Benjam aussi ciblés par un pirate informatique

Plusieurs autres artistes ont été visés par le pirate informatique qui a déjà fait retirer les clips musicaux de Kénaëlle et Missty de la plateforme YouTube. Ce week-end, Sista Flo et Lucyana ont subi le même sort. Ce matin, c’est la princesse du Séga, l’ultra-populaire Clara, qui a vu deux de ses vidéos être suspendues suite à une réclamation. La reine du zouk, Kalipsxau, et le chanteur Benjam sont aussi concernés.