Revenir à la rubrique : Société

Justice du XXIe siècle : Le tribunal de St-Denis guichet unique expérimental pour le justiciable

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, s'est rendue au tribunal de Grande instance de Saint-Denis à la rencontre du monde judiciaire. A ce titre, elle a rappelé la mise en place à "titre expérimental" d'un guichet unique à destination des justiciables. Une expérience d'un an pour un meilleur accès au droit.

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 15 octobre 2014 à 18H41

Dans le cadre de la réforme pour la justice du XXIe siècle, la Garde des Sceaux, Christiane Taubira a rappelé que le tribunal de Saint-Denis a été désigné à titre expérimental comme guichet unique d’accueil du droit. Une simplification pour le justiciable lambda. « Une réforme de la justice, plus proche des citoyens et des justiciables, plus adaptée à la société et plus protectrice« , explique la ministre de la Justice, Christiane Taubira.

Ce guichet unique, installé pour une durée d’un an, a pour objectif de faciliter l’accès au droit pour le public. Finis les accueils multiples dans différents services. Avec l’accueil unique de la justice, il sera désormais possible d’obtenir des informations sur sa procédure et d’effectuer un suivi, quel que soit le lieu du contentieux.

Un accueil unique expérimenté dans les tribunaux de grande instance de Bobigny, Brest, Dunkerque, Privas et Saint-Denis à la Réunion. Une justice qui se décline en trois mots : plus proche, plus efficace et plus protectrice. « Cette expérimentation doit se faire dans des conditions optimales. Une expérimentation fiable et crédible rigoureusement suivie et accompagnée« , précise Christiane Taubira.

Louant le travail des magistrats du tribunal de Saint-Denis, la Garde des Sceaux rappelle également son « attention » toute particulière aux territoires d’Outremer. « Il y a une réalité économique et sociale particulière et la justice ne doit pas être indifférente à cette réalité. Depuis mon arrivée à ce poste, je fais attention au traitement de la justice en Outremer« , rappelle-t-elle.

« Le service public de la justice à une constance, c’est vous. Ce service public s’adapte à l’évolution de la société. On peut venir avec une réforme, mais les plus ingénieuses restent celles que vous inspirez« , explique la Garde des Sceaux en s’adressant au monde judiciaire. « La richesse, le contenu, la pérennité du service public de justice c’est vous« , conclut Christiane Taubira.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Salon VivaTech – Maya Césari : « On est le seul stand de cette dimension des départements d’Outre-mer »

Le salon VivaTech, plus grand événement européen dédié aux start-ups, bat son plein à Paris. Au milieu des géants des hautes technologies, une petite dizaine de start-ups péi sont prêtes à démontrer le talent local. Cette délégation a été sélectionnée par la Région Réunion pour représenter les innovations de l’île. Maya Césari, conseillère régionale responsable de l’innovation et de la croissance bleue, explique pourquoi elle a tenu à cette présence réunionnaise.

Salon VivaTech : « La Réunion a sa place dans cet écosystème »

Hanifah Locate, directrice de la recherche et de l’innovation à la Région Réunion, s’est rendue au salon VivaTech à Paris. Elle accompagne une dizaine de start-ups qui sont venues présenter leurs produits et affirmer la volonté régionale d’être un futur hub pour l’innovation.

Bouteille de gaz à 15 euros : La Région va prolonger le dispositif jusqu’à la fin de l’année

Les élus de la commission permanente de la Région ont voté ce vendredi une enveloppe supplémentaire de 1,5 million d’euros afin de garantir le dispositif de plafonnement du prix la bonbonne de gaz à 15 euros jusqu’au mois prochain. Si Huguette Bello appelle les pétroliers à une participation à cet effort de solidarité, la présidente de la Région va proposer le vote d’un budget supplémentaire afin de garantir le dispositif jusqu’à fin 2024.