Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Juliette Pavard condamnée pour diffamation à l’encontre de Victoria et Fournel

La Cour d’appel est allée plus loin que la Tribunal correctionnel. Elle a condamné Juliette Pavard à 2 300 euros pour diffamation à l’encontre de René-Paul Victoria et Dominique Fournel. La septuagénaire avait mis en accusation le service municipal de l’urbanisme dans une affaire de construction illégale.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le jeudi 06 novembre 2008 à 18H20

Rappelez-vous cet article paru le lundi 13 octobre 2008, en Une de Zinfos974.com, sous l’intitulé : “L’incroyable combat de Juliette Pavard”.
Nous relations la croisade de cette femme exceptionnelle contre une construction au départ illégale, puis la bataille juridique et judiciaire qui a suivi. Celle-ci n’est d’ailleurs pas terminée, mais pour Juliette Pavard, c’est toujours sur son argent personnel.
Après l’arrêt de la Cour d’appel de ce matin, la Dionysienne de 72 ans devra payer cette fois-ci 2 300 euros pour diffamation à l’encontre de René-Paul Victoria, député-maire de Saint-Denis, à l’époque, et son ancien premier adjoint, Dominique Fournel.
“En première instance, j’avais été condamnée à verser 150 euros à M. Victoria et 150 euros, à M. Fournel et 90 euros de frais de justice. Cette fois, c’est 750 euros à chacun, et 800 euros de frais de justice”.
Juliette Pavard s’est une nouvelle fois présentée seule à la Cour d’appel, “car c’est moi la victime de René-Paul Victoria dans cette affaire”. La septuagénaire a crié son indignation à l’énoncé du délibéré, dans l’enceinte du tribunal. “J’ai dit honte sur vous aux magistrats”.
“Mon sentiment est un dégoût profond pour ce jugement inique, et à l’égard de ceux qui l’ont rendu”, a conclu Juliette Pavard.

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

ELEANOR c’est fini…ou presque.

ELEANOR est en phase d’affaiblissement rapide à plus de 350 km au sud-est de La Réunion. Encore classée au stade de tempête tropicale modérée à 16h00 par Météo France, sa fin est néanmoins imminente.
Du côté de l’île Maurice, concernée directement par le phénomène hier, ELEANOR n’aura pas été beaucoup plus qu’une « tempête dans un verre d’eau ».

St-Louis : Redressé fiscalement, le commerçant devient trafiquant de drogue

Trois Mauriciens sont soupçonnés d’un trafic d’oiseaux et de stupéfiants inter-îles et sont derrière les barreaux depuis 10 mois en attendant leur jugement. Suite à une avarie moteur, leur speed boat qui devait rallier l’île soeur était resté en rade à Sainte-Rose en avril 2023. L’occasion de mettre la main sur leur contact réunionnais qui serait l’intermédiaire entre les cultivateurs de zamal péi et les trafiquants. Ce boutiquier de Saint-Louis avait pourtant fait fortune…

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial