Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Juliette Pavard condamnée pour diffamation à l’encontre de Victoria et Fournel

La Cour d’appel est allée plus loin que la Tribunal correctionnel. Elle a condamné Juliette Pavard à 2 300 euros pour diffamation à l’encontre de René-Paul Victoria et Dominique Fournel. La septuagénaire avait mis en accusation le service municipal de l’urbanisme dans une affaire de construction illégale.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le jeudi 06 novembre 2008 à 18H20

Rappelez-vous cet article paru le lundi 13 octobre 2008, en Une de Zinfos974.com, sous l’intitulé : “L’incroyable combat de Juliette Pavard”.
Nous relations la croisade de cette femme exceptionnelle contre une construction au départ illégale, puis la bataille juridique et judiciaire qui a suivi. Celle-ci n’est d’ailleurs pas terminée, mais pour Juliette Pavard, c’est toujours sur son argent personnel.
Après l’arrêt de la Cour d’appel de ce matin, la Dionysienne de 72 ans devra payer cette fois-ci 2 300 euros pour diffamation à l’encontre de René-Paul Victoria, député-maire de Saint-Denis, à l’époque, et son ancien premier adjoint, Dominique Fournel.
“En première instance, j’avais été condamnée à verser 150 euros à M. Victoria et 150 euros, à M. Fournel et 90 euros de frais de justice. Cette fois, c’est 750 euros à chacun, et 800 euros de frais de justice”.
Juliette Pavard s’est une nouvelle fois présentée seule à la Cour d’appel, “car c’est moi la victime de René-Paul Victoria dans cette affaire”. La septuagénaire a crié son indignation à l’énoncé du délibéré, dans l’enceinte du tribunal. “J’ai dit honte sur vous aux magistrats”.
“Mon sentiment est un dégoût profond pour ce jugement inique, et à l’égard de ceux qui l’ont rendu”, a conclu Juliette Pavard.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Clip tourné à Fayard : Le rappeur Bofré invoque la drill plutôt qu’une incitation à la haine et finit en prison

Le 18 janvier dernier à Saint André, des habitants caillassaient des policiers intervenant sur des violences conjugales. Le lendemain, le rappeur Bofré publiait un clip vu comme un appel à la haine envers les autorités, entraînant son arrestation. Il a été condamné ce lundi à deux ans de prison, dont un avec sursis, et maintien en détention. Il est interdit de retour à Saint André après sa libération.

Comores : Une passagère de kwassa blessée par balle

Selon divers témoignages circulant sur les réseaux sociaux, une femme a été victime dimanche 21 avril vers 14h d’un coup de feu alors qu’elle se trouvait sur une embarcation naviguant entre les Comores et Mayotte. Le média Al Comorya assure que le kwassa a été visé par les tirs des gardes-côtes de l’Union des Comores.

[Communiqué] FIFOI : Les organisateurs dressent le bilan

Le FIFOI s’est clôturé le 12 avril dernier après 5 jours de festival. Lors de la soirée de clôture, deux prix ont été remis suite à la soirée de compétition de courts métrages de fiction. Le public a voté pour son film préféré distinguant « La vérité sur Alvert, le dernier dodo » du Réunionnais Nathan Clément. Un jury Jeunes composé d’une dizaine d’élèves des lycées Jean Hinglot au Port, Memona Hintermann Affejee et Levavasseur à Saint-Denis, a honoré Jua Kali, du Kenyan Joash Omondi.

Domenjod : Un agent pénitentiaire frappé par un détenu

Un agent a été frappé par un détenu ce lundi matin au centre pénitentiaire de Domenjod. L’UFAP UNSA Justice tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme concernant les difficiles conditions de travail du personnel, liées au manque de personnel et à la surpopulation carcérale.