Revenir à la rubrique : National

Julia, victime d’une agression transphobe à Paris

Une jeune femme transgenre de 31 ans a été violemment agressée ce dimanche en plein coeur de Paris, lors d’une manifestation contre le président algérien Abdelaziz Bouteflika.  Une vidéo a été diffusée deux jours après l’agression, par Lyes Alouane, militant et délégué francilien de l’association Stop Homophobie. Les images ont ensuite très vite fait le tour des […]

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 03 avril 2019 à 15H21

Une jeune femme transgenre de 31 ans a été violemment agressée ce dimanche en plein coeur de Paris, lors d’une manifestation contre le président algérien Abdelaziz Bouteflika. 

Une vidéo a été diffusée deux jours après l’agression, par Lyes Alouane, militant et délégué francilien de l’association Stop Homophobie. Les images ont ensuite très vite fait le tour des réseaux sociaux et suscité de vives polémiques à travers le territoire. 

La scène s’est déroulée place de la République, à la sortie d’une bouche de métro. Julia a été prise à partie par plusieurs personnes. Elle a ensuite été tirée par les cheveux, frappée, certains lui ont même craché à la figure. Ce sont des agents de la RATP qui ont réussi à la sortir de cette situation. 

Lorsqu’elle a découvert que sa vidéo faisait la Une de nombreux médias, elle a décidé de ne pas rester dans le silence et de s’exprimer à son tour. Bien qu’elle déclare avoir l’habitude des insultes face à sa récente transformation en femme, l’agression, c’est une première. « Le plus difficile ce n’est pas les coups, c’est l’humiliation. C’est l’expérience la plus humiliante de toute ma vie. Ça entraîne beaucoup de colère », a-t-elle confié.

Avant que la vidéo ne débute, des hommes lui ont demandé « t’es un homme? », ce à quoi elle a préféré ne pas répondre, puis « ah mais tu as des seins! ». Un autre homme a alors sorti son sexe en déclarant qu’elle allait lui faire plaisir. Elle a alors tenté de s’échapper, en remontant les marches du métro. 

Bien qu’elle n’ait pas encore déposé plainte, une enquête a été ouverte pour « violences aggravées par la circonstance qu’elles ont été commises à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre ». La victime a cependant déclaré au Parisien qu’elle comptait porter plainte ce mercredi. Julia a le soutien d’un grand nombre de personnes, dont certains élus. Marlène Schiappa elle-même a notamment condamné cet acte comme agression transphobe. 

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Braquage à Paris : La bijouterie Harry Winston dévalisée

Une bijouterie de luxe parisienne a été braquée par une équipe armée ce samedi 18 mai, dérobant un butin encore indéterminé, mais qui pourrait être estimé à plusieurs millions d’euros. Les braqueurs n’ont fait aucun blessé avant de s’enfuir.

L’ancien ministre Damien Abad mis en examen pour tentative de viol

Damien Abad, ancien ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées, a été mis en examen jeudi pour tentative de viol présumée remontant à 2010. La victime présumée accuse Damien Abad d’avoir tenté de la contraindre à une fellation lors d’une soirée qu’il organisait. Damien Abad nie ces accusations, invoquant son arthrogrypose, une condition qui, selon lui, rendrait impossible la commission de tels actes. Par ailleurs, il bénéficie du statut de témoin assisté pour les témoignages de deux autres femmes l’accusant de violences sexuelles.

Nouvelle-Calédonie : Du mieux, même si la situation demeure encore tendue

La situation en Nouvelle-Calédonie s’est légèrement apaisée dans la nuit de jeudi à vendredi, suite à l’instauration d’un état d’urgence, bien que l’agitation persiste dans certains secteurs de Nouméa, cinq jours après le début des émeutes provoquées par une réforme électorale controversée.
« Pour la première fois depuis lundi, nous observons une accalmie dans le grand Nouméa, malgré les incendies qui ont touché une école et deux entreprises » cette nuit encore, a exprimé le représentant de l’État dans cette collectivité du Pacifique Sud.

Rouen : Un Algérien sous OQTF tué par un policier après avoir tenté d’incendier une synagogue

Un ressortissant algérien qui était visé par un arrêté d’obligation de quitter le territoire français (OQTF) a été abattu par un policier qu’il menaçait avec un couteau et une barre de fer vendredi à Rouen. Peu de temps avant, il avait tenté de mettre le feu à une synagogue. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a immédiatement qualifié l’incident d’acte antisémite ciblant un lieu symbolique pour la République.