Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Joël Melchior : “Si Picardo n’y va pas, j’irai”

Joël Melchior, président de la CAPEB, n’écarte pas l’hypothèse d’être candidat à la succession de Giraud Payet, si Bernard Picardo ne se présente pas. “Mais, je pense que M. Picardo a les meilleurs outils pour assumer cette fonction”, assure Joël Melchior.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le vendredi 21 novembre 2008 à 07H10

Giraud Payet avait préparé sa succession, le nouveau président sera un membre de son ancien bureau, comme nous l’avions écrit dès hier matin. La démission de la majorité des élus du bureau, n’était qu’un prétexte pour provoquer une assemblée générale extraordinaire, “virer” Franck Robert et installer son équipe. Rien d’étonnant jusque-là.
Les deux candidats potentiels sont Bernard Picardo et Joël Melchior, les deux élus qui avaient reçu délégation de la part de Giraud Payet pour assurer la gestion de la Chambre des métiers en cas d’empêchement du président, toujours sous le coup d’une inéligibilité renforcée par la Cour d’appel, hier.
Rappelons que ce sont ce transfert de délégation, qui n’avait pas été validé par le recueil administratif de la préfecture, et le possible retour de Franck Robert, rapporté par la presse, qui avaient provoqué la colère de Giraud Payet et de son camp puis leur démission.
Il s’agit aujourd’hui de désigner le successeur de Giraud Payet. Qui entre Bernard Picardo et Joël Melchior acceptera d’être le “clone”? “Si Bernard Picardo n’y va pas, j’irai”, répond Joël Melchior avec peu d’enthousiasme.
“C’est vrai, je pense que Bernard Picardo a le meilleur profil pour ce poste. Il a une équipe, il connaît bien l’institution…” Ça pour connaître l’institution et son fonctionnement, c’est difficile de dire le contraire.
C’est peut-être pour ces mêmes raisons que Bernard Picardo traîne des pieds, d’ailleurs. C’est aussi le cas de Joël Melchior d’ailleurs qui souhaite se consacrer à son association.
Il a peut-être des circonstances atténuantes: Jocelyn De Lavergne, ancien président de la CAPEB, puis président de la Chambre, a eu du mal à se remettre de ce genre d’expérience…

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Dépression résiduelle ELEANOR : #Moisiland party sur le Sud !

C’est fini ! ELEANOR n’est plus un système dépressionnaire tropical en tant que tel. Il n’en reste pas moins que ces « résidus » nous apportent un temps maussade et humide sur le Sud de l’île ainsi que du vent fort sur les régions du Port et de St Philippe

Atteint du syndrome Ravine, Maël appelle à la solidarité pour enfin sortir de chez lui

Le Saint-Joséphois de 23 ans connaît une dégradation de son état de santé depuis 18 mois, ce qui a nécessité un changement de fauteuil roulant, passant d’un manuel à un électrique. Le problème, c’est que ce nouveau siège n’est pas adapté à la voiture pour laquelle ses parents se sont déjà sacrifiés. En conséquence, Maël est contraint de rester chez lui ou de sortir sans aucune capacité d’autonomie. Ses parents ont donc lancé une cagnotte afin de financer un nouveau véhicule.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial