Revenir à la rubrique : Faits divers

Jeune femme retrouvée morte à St Paul : Le décès serait accidentel

Après la découverte d’une jeune femme de 19 ans à son domicile de la Saline les hauts et le placement immédiat en garde à vue de son compagnon, l’enquête s’orienterait vers un accident dû à des problèmes de santé rencontrés par la défunte qui auraient causé son décès

Ecrit par Isabelle Serre – le vendredi 02 février 2024 à 10H40

Ce mercredi, le corps d’une jeune femme âgée de 19 ans, était découvert au domicile de son compagnon à La Saline les Hauts. La malheureuse n’avait pas pu être réanimée par les secours à l’issue d’un long massage cardiaque.

Son compagnon âgé de 23 ans, qui avait lui-même appelé les secours avait immédiatement été interpellé sur place par les gendarmes de la Compagnie de Saint-Paul.

Placé en garde à vue depuis mercredi soir, les déclarations du mis en cause ont, selon nos informations, pu être confrontées aux premiers résultats de l’autopsie de la victime.

Selon les premiers éléments, il semblerait que cette dernière avait des problèmes de santé et aurait déjà fait plusieurs crises d’épilepsie et différents malaises notamment en présence de son conjoint. C’est peut-être ce qui s’est produit dans le huis clos du domicile conjugal. Ce mercredi, à l’issue d’une dispute, la jeune femme aurait fait un malaise qui aurait conduit à son décès. La garde à vue de l’intéressé a été levée. Aucune poursuite n’est pour l’instant engagée à son encontre.

L’enquête devrait se poursuivre en préliminaire.

Thèmes : Saint-Paul
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Wenwen01
27 jours il y a

C’est moche ! C’est triste ! Mes sincères condoléances à la famille et surtout au bébé de la jeune maman.
Mais c’est aussi déconcertant pour le jeune papa mis en garde à vue sans preuve, personne n’aimerait être en garde à vue spontanément comme cela. Imaginons qu’il n’a rien fait ?
Par contre, par mesure de prévention ou autre, donner un avertissement de ne pas quitter la maison, le lieu, mettre sous surveillance etc… oui.

Justedubonsens
Répondre à  Wenwen01
27 jours il y a

Je partage votre sentiment mais il est probable que certains éléments pouvaient laisser penser à des violences conduisant les enquêteurs à s’assurer de la personne du conjoint.

aze
Répondre à  Justedubonsens
27 jours il y a

Vous n’en savez absolument rien, cela peut tout aussi être une garde à vue abusive suite à un excès de zèle du parquet !

Mol
27 jours il y a

Je n’imagine même pas tout le désarroi du compagnon et Papa dans ce qu’il vit avec ce qu’il s’est passé!
Perdre sa compagne, je retrouver parent seul, et se retrouver en garde à vue.

Ca doit être totalement traumatisant

Abéoui
Répondre à  Mol
27 jours il y a

J’aimerais bien savoir la raison de la dispute et comment a été cette dispute.
Mort naturelle à la suite d’une dispute ?

Nanou
27 jours il y a

Je vis avec une personne épileptique. Les crises sont violentes et difficiles à voir. Comment peut on mettre en garde à vue une personne venue à son aide? Je n’aimerais pas un jour être à la place de ce pauvre homme

Olivier
Répondre à  Nanou
27 jours il y a

C’est comme ça, c’est l’arbitraire des bac-12 des forces de l’ordre

inconnu
27 jours il y a

repose en paix Eleonore veille bien sur ta fille😔😔

Justin
27 jours il y a

Maintenant, s’il est mis hors de cause dans cette affaire, c’est à ce papa d’attaquer en justice ces personnes qui l’ont enfermé sans preuves, souvenez vous l’histoire du juge BURGO et de l’affaire DREYFUS.

Buffalo soldier
26 jours il y a

A force de dépeindre les Réunionnais uniquement comme des sauvages pour faire vendre et conforter la tradition colonialiste du rabaissement ce biais ne peut que s’accentuer.
Et dans le bouillon de culture de l’entre soi il n’y a pas de contradiction possible.

La couverture des faits divers est symptomatique d’une tendance à diffuser une image dégradée des Réunionnais.Tout est permis. Ils se lâchent complètement.
On a vu récemment une « journaliste » envoyée sur les lieux d’un drame s’empresser de relayer en direct une info, qui n’était que la version de l’agresseur, au début de l’enquête judiciaire…Comme si on était au spectacle, le sensationnel devait primer sur l’objectivité. On se demande quelles directives dont données dans ces rédactions.

Dans la même rubrique

Maltraitance animale : Un individu interpellé et placé en garde à vue

Mercredi 28 février 2024, un individu défavorablement connu des services de police pour des faits de maltraitance envers les animaux a été interpellé. Il avait été filmé, en décembre dernier, alors qu’il frappait sa chienne avec un bâton sur son balcon. Placé en garde à vue, l’auteur devra répondre de ses actes devant le tribunal judiciaire, indique la Police Nationale de La Réunion sur sa page Facebook.

Ste-Suzanne : Les gendarmes mettent fin à une série de cambriolages

Le 26 février 2024, les enquêteurs de la Brigade Territoriale Autonome (BTA) de Sainte-Suzanne ont élucidé 4 cambriolages dont 3 concernant des écoles élémentaires. Les militaires de la compagnie de Saint-Benoit ont interpellé deux individus dont l’auteur principal a reconnu les faits.

Ste-Marie : Une femme gravement blessée par son compagnon

Un homme a tiré sur sa compagne à Sainte-Marie ce mercredi. L’individu s’est par la suite infligé une blessure. Les deux ont été transportés dans un état grave au Centre hospitalier universitaire de Félix Guyon à Bellepierre.

Violences : « Si c’était à refaire, je referais la même chose »

L’audience de comparution immédiate de ce lundi avait, bien malgré elle, pour thème les violences conjugales. Le tribunal avait à juger un trentenaire qui, sous l’effet de l’alcool, a frappé son ex-conjointe au prétexte qu’elle ne voulait pas le laisser entrer à son domicile.