Revenir à la rubrique : Politique

Jego signe la convention « RSMA-Mission locale »

Le secrétaire d'Etat Yves Jégo a signé, cet après-midi, la convention "RSMA-Mission locale" dans le cadre du "Plan espoir banlieues" au Quartier Ailleret, à Saint-Denis.

Ecrit par Karine Maillot – le lundi 18 mai 2009 à 17H39

« Je suis ici pour préparer l’après crise », a déclaré le secrétaire d’Etat, Yves Jégo, avant de signer la « convention RSMA-Mission locale » dans le cadre du « Plan espoir banlieues ». Étaient notamment présents le Préfet, Pierre-Henri Maccioni, et le colonel François-Xavier Moreau, commandant le 4ème Régiment du service militaire adapté.

Lors de sa dernière visite, Yves Jégo avait constaté le taux de chômage important chez les jeunes. « Il faudra dépasser la barre des 1.000 », a t-il déclaré au colonel François-Xavier Moreau en parlant du recrutement de jeunes stagiaires.

Yves Jégo a commencé sa visite par les ateliers de menuiserie du bâtiment et de métallerie, où il a félicité l’engagement des jeunes stagiaires. Ces derniers ont ensuite fait une simulation d’évacuation et de prise en charge d’une personne en arrêt respiratoire, très appréciée par le secrétaire d’État qui a remarqué leur professionnalisme.

« 77% trouvent un emploi »

Actuellement, ce sont 600 jeunes volontaires stagiaires, garçons et filles de 18 à 25 ans, qui sont recrutés chaque année pour y suivre une formation. « 77% d’entre eux trouvent un emploi après la formation », a souligné Yves Jégo. Sur le plan national, il espère atteindre la barre des 6.000 jeunes formés à divers secteurs d’activités, tel que l’agriculture, les travaux publics ou encore le bâtiment.

« Le contrat d’autonomie vise à placer durablement ou à faire accéder à une formation qualifiante des jeunes issus des quartiers prioritaires, à savoir les zones couvertes par un contrat urbain de cohésion sociale », a expliqué Thierry Robert, maire de Saint-Leu et mandataire des missions locales.

Au total, sur les trois années de mises en œuvre, 900 jeunes pourront intégrer un contrat d’autonomie. « La Réunion fait donc partie des 35 départements expérimentaux où ce parcours individualisé court et intensif, d’une durée de 6 mois, est proposé aux jeunes des zones urbaines sensibles » a rajoutéThierry Robert.

Le secrétaire d’État a également déclaré qu’il reviendrait sur notre île en automne, certainement lors de la visite du président Nicolas Sarkozy.

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Bilan de mi-mandat : Le terrain pour les rodéos bientôt prêt

S’il reste encore deux ans à Olivier Hoarau pour remplir ses promesses de campagne, certains dossiers continuent leur chemin comme le futur terrain de rodéos à deux-roues, ou le projet de l’Amiral. D’autres, comme la piscine intercommunale, semble encore dans les limbes.

Législatives : Après le chaos, le statu quo

Après une dissolution de l’Assemblée nationale, des élections législatives anticipées, une campagne tumultueuse et une mobilisation record des électeurs, le camp Macroniste s’est de nouveau retrouvé majoritaire lors du vote inaugural de la nouvelle législature. Yaël Braun-Pivet, protégée d’Emmanuel Macron, reprend sa place au perchoir de l’Assemblée nationale et prouve que malgré le séisme électoral, les plaques tectoniques de la politique française n’ont en fait pas vraiment bougé.