Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Jean-Bernard Maratchia se rend à l’ESIROI pour la rentrée scolaire

Ce vendredi 19 août, le Conseiller Régional, Jean-Bernard MARATCHIA, a participé à la réunion de rentrée des élèves de l’ESIROI. Étaient présents Elodie CORTES, Présidente du Conseil d’Ecole de l’ESIROI, François GARDE, Directeur de l’ESIROI, le Président de l’Université de La Réunion, et Chantal MANES-BONNISSEAU, Rectrice d’Académie de La Réunion.

Ecrit par La Région Réunion – le vendredi 19 août 2022 à 14H44

Devant plus d’une centaine d’élèves et leurs professeurs, le Directeur de l’ESIROI a rappelé les enjeux de l’ingénieur de demain. « L’on voit dans les actualités, de nombreux changements climatiques, avec encore dernièrement les vagues de chaleur ou les fortes pluies survenues sur le territoire métropolitain ou encore en Corse. Le rôle de l’ingénieur, c’est de s’adapter et de répondre aux changements, que connaît la planète. L’ingénieur va réfléchir aux enjeux climatiques et trouver des solutions. Le rôle de l’ingénieur, c’est faire mieux avec moins. C’est tout l’enjeu de notre avenir à tous. Ici, nous allons vous donner les moyens d’acquérir une réelle expertise liée à l’insularité et aux milieux tropicaux dans les domaines de l’Agroalimentaire, du Bâtiment et de l’énergie, de l’Informatique et des télécommunications. Notre Ecole porte un certain nombre de valeurs dont la plus importante est la réussite et l’épanouissement de nos étudiants. »

Le Président de l’Université a tenu à rappeler, que « l’ESIROI est la seule école de ce type à La Réunion et dans le bassin océan Indien. Cette école d’ingénieurs est un fleuron de l’Université de La Réunion. Il s’agit ici de former des experts sur des thématiques, qui répondent aux besoins du territoire et du monde. Vous êtes les éco-constructeurs de demain. Et vous apporterez des réponses concrètes en y intégrant bien sûr l’aspect humain. »

Pour la Rectrice, ce programme mené à l’ESIROI est « de très grande qualité. Votre école est une tête de pont dans l’océan Indien de l’ingénierie française. C’est une très grande chance. D’autant que la Région Réunion vous aide à la mobilité pour aller découvrir ailleurs les techniques de construction. Vous êtes les innovateurs de demain. Vous êtes la jeunesse de demain. »

« La Région Réunion a pris des engagements forts pour votre réussite et pour vous offrir de meilleures chances d’insertion sur le territoire réunionnais. L’attention que l’on portera à l’enseignement supérieur et à nos étudiants sera sans aucun doute un des marqueurs les plus sûrs de cette Réunion plus juste, plus égalitaire et plus solidaire que que nous voulons bâtir. La collectivité régionale est heureuse d’accompagner, en finançant notamment des stages à l’étranger. Nous répondrons toujours présents. Ce n’est pas une dépense mais un investissement pour l’avenir ! Alors soyez audacieux ! Soyez ambitieux ! » Jean-Bernard MARATCHIA est « intimement persuadé que l’ingénierie a un rôle de premier plan à jouer dans la réponse aux grands enjeux sociaux et sociétaux qui se présentent à nous. Il est devenu évident que nous devons changer nos modes de vie. Les ingénieurs joueront un rôle majeur pour nous aider à relever les grands défis de notre époque. »

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les Chroniques de tonton Jules #174 – L’Abbé Pierre… je suis dévasté

Il y a eu plein de nouvelles ces deux dernières semaines. Le tri est difficile à effectuer. Et je ne parle même pas des coups tordus à l’Assemblée, où les carriéristes de tout poil s’accordent sous le manteau : ma voix contre une bonne place. Ça fait mal à la démocratie. Quand, en plus, j’apprends que l’Abbé est accusé de gestes répréhensibles, lui, l’homme que je persiste à vénérer…

Le combat quotidien des personnes handicapées : Entre obstacles et résilience

« Je ressens souvent une profonde solitude lorsque je croise le regard de pitié des autres, même de ceux que j’aime. Ce regard, bien qu’empli de bonnes intentions, me rappelle constamment ma différence et me fait sentir comme un fardeau… » C’est en ces mots que Patrick S., handicapé moteur depuis 10 ans suite à un accident de voiture dans le centre-ville de Saint-Denis, exprime son ressenti sur sa situation de personne porteuse de handicap.