Revenir à la rubrique : Social

ITR : “Des avancées significatives et la suppression dans vingt ans”

L’Indemnité temporaire de retraite sera bien supprimée dans vingt ans. La semaine dernière, le Sénat a confirmé en l’état, le projet de loi voté en première lecture par l’Assemblée nationale. “Nous avons obtenu malgré tout des avancées significatives”, indique Jean-Claude Bénard, secrétaire général du syndicat Solidaires.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le lundi 17 novembre 2008 à 12H12

Le préavis de grève déposé pour le jeudi 20 novembre dans l’Education nationale, a aussi pour mot d’ordre “faire reculer le gouvernement sur sa volonté de supprimer l’Indemnité temporaire de retraite dans les Dom”.
Un mot d’ordre devenu caduque puisque le projet de loi voté en première lecture par l’Assemblée nationale, a reçu l’aval du Sénat la semaine dernière. “Le second passage devant les députés au palais Bourbon, devrait être une formalité”, indique Jean-Claude Bénard, secrétaire général du syndicat Solidaires.
“C’est désormais acquis, l’ITR sera supprimée dans vingt ans. Nous avons obtenu malgré tout des avancées significatives. Ainsi, les fonctionnaires déjà à la retraite au 31 décembre 2008, conserveront leur dispositif actuel. Leur retraite restera la même”.
Autre évolution essentielle du projet de loi : “Au départ, le texte proposait un plafond à 8 000 euros pendant les dix premières années, puis un plafond dégressif de 8 000 euros à 0 euro sur les dix autres années. Finalement, ce sera un plafond de 10 000 euros pendant vingt ans”.
Dernier critère et non des moindres, désormais, il faut avoir passer 10 ans dans les Dom et “non plus 15 comme dans le projet initial” pour bénéficier de l’Indemnité temporaire de retraite.
“Avoir passer dix années dans les Dom, cela signifie le cumul des années passées aussi bien en Guyane, la Guadeloupe ou La Réunion”, précise Jean-Claude Bénard.

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les salariés de la Chambre d’agriculture obtiennent l’application de leur point d’indice

L’intersyndicale CGTR – FO – CFDT a signé ce jeudi midi un protocole de fin de conflit avec le président de la Chambre d’agriculture Frédéric Vienne. Hier soir, la préfecture a retiré son véto sur le point de blocage de l’augmentation du point d’indice des salariés, plus élevé que celui de leurs collègues de l’Hexagone, tout en se réservant le droit de revenir sur cette décision après analyse juridique de la situation.

Chambre d’agriculture : Frédéric Vienne pris entre le marteau et l’enclume

Après une rencontre jugée infructueuse avec Frédéric Vienne, les représentants du personnel de la Chambre d’agriculture ont proposé ce mercredi la reconduite de la grève. Le président de la Chambre, lui, laisse entendre que l’État est à la manœuvre pour réduire les effectifs de moitié, et glisse que le Département souhaiterait s’accaparer l’outil à des fins électoralistes.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial