Revenir à la rubrique : Zot Zinfos

Intervention de l’invité Antoine Franco :

Intervention de l’invité Antoine Franco : – À titre personnel, je ne suis pas impliqué politiquement. Je considère que le temps que j’ai passé à la Réunion et mon engagement dans le domaine associatif – je tire une certaine expérience dans le combat que j’ai mené en France hexagonale contre les expropriations du côté de […]

Ecrit par franckfauvel01@hotmail.com – le samedi 20 juin 2009 à 00H00

Intervention de l’invité Antoine Franco : – À titre personnel, je ne suis pas impliqué politiquement. Je considère que le temps que j’ai passé à la Réunion et mon engagement dans le domaine associatif – je tire une certaine expérience dans le combat que j’ai mené en France hexagonale contre les expropriations du côté de Fos, par exemple –, font que je me considère comme naturalisé Réunionnais. Je me bats aujourd’hui contre les expropriations liées au projet de la MCUR. Des gens vont être spoliés, ils vont en effet céder des terrains non constructibles à 4 € le m2 pour les rendre constructibles. Un 2e aspect, c’est la commune qui est aussi spoliée, on utilise aussi ce projet pour faire de la réserve foncière, 22 ha y sont consacrés alors que le projet lui-même nécessite 4 à 5 ha. Le promoteur ne savait-il pas l’usage qu’il ferait plus tard de cet espace d’utilité publique ? En ce qui concerne l’aspect financier : Nous disons stop au gaspillage de l’argent public. Utiliser l’argent public dans le respect de la laïcité pour des objectifs connus d’intérêt public. Prévaloir toujours l’intérêt public. C’est pour cela que nous avons mis en place des comités citoyens, non pas contre le projet ; c’est la dimension de ce projet qui nous inquiète. Nous partageons les objectifs : approprier l’histoire en fonction des origines des habitants. Nous croyons à l’unité réunionnaise, la Réunion est une image planétaire de ce que pourrait être l’humanité dans plusieurs siècles. En ce qui concerne les fonds destinés à ce projet : il nous faut mobiliser les communes, les citoyens, les associations pour que l’on ne se tienne pas à une seule structure. Nous avons été traités d’illettrés par des gens qui parlent d’unité, de mobilisation. Il y a un mensonge des promoteurs : si cet argent n’est pas engagé, il sera perdu. Les 6 millions venant de l’État pourront être rapportés sur Stella Matutina ou sur d’autres projets dans ce domaine. Les 14 millions de l’Europe, il n’y a pas là une obligation de l’Europe. On pourrait les réutiliser pour d’autres projets. Remarque : Voir contre arguments ci-dessus. Antoine Franco enchaîne : Le reste, ce sont des fonds des contribuables réunionnais : fonds propres, fonds d’emprunts régionaux. Une procédure malhonnête : le passage de 60 millions à 89 millions ; le masquage des 13 millions de l’échangeur de Plateau Caillou. Le Préfet ne pourra pas signer la Déclaration d’Utilité Publique, en raison de la question de la sincérité des chiffres pendant l’enquête publique. Et puis il y a le fait qu’on ne se conforme pas au SAR, il s’agit ici d’une zone qui doit être conservée en l’état. Dans une démocratie, une collectivité ne peut pas passer ses propres règles opposables aux tiers. C’est un combat de citoyenneté mené par des comités de citoyens. La démocratie doit être interactive, les citoyens à égalité avec leurs élus. Dans la démocratie participative, c’est toujours quelqu’un qui dicte. Pour un citoyen, son élu n’est que son représentant. Autrement, la vie politique est un conflit permanent. Les règles de la République sont très monarchiques : Président, maire, etc. Il y a d’autres possibilités de concertation pour mener à la démocratie, en rendant accessible l’élu. Ce sont les élus qui sont au service des citoyens. Ils agissent au nom de l’intérêt du plus grand nombre. Ce dossier va peser sur l’endettement des Réunionnais. La conclusion d’Antoine Franco : ce projet de MCUR ne peut pas se réaliser, sauf si Paul Vergès se fait réélire président de la Région en 2 010. Remarque : Le temps a manqué pour débattre des différents points de la position d’Antoine Franco comme la nécessaire interpellation de la Maire de Saint-Paul sur les déclassements de terrain dans le cadre du prochain PLU ; un contournement possible de la loi du littoral, et ce qu’en dira le nouveau SAR – il fut aussi question d’un parallèle à faire peut-être entre la stratégie foncière autour de la route des Tamarins et celle de la MCUR ; un appel aux médias pour des débats publics de façon à éclairer les Réunionnais ; l’éclairage de la démocratie par un lien permanent entre les élus et les citoyens, proposition présentée par l’invité de « Somin Féklèr ». Il était 15H30 quand le Président a mis fin aux travaux.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Saint-Paul va danser : Rouv la Kaz est de retour

14 propositions artistiques sur 2 sessions de spectacles continus, 80 danseurs chez l’habitant et dans les espaces publics du quartier : Rouv la Kaz est de retour pour une 4ème édition aux accents inédits.

Les événements du week-end au Tampon

Voici les événements du week end sur la commune du Tampon :    DANCE HALL, ROLLER... AVEC LES SAMEDIS EN FORME ! Les SAMEDIS EN FORME sont des ateliers artistiques ouverts à...

Atelier jardin partagé à la Saline les Hauts

Dans le cadre de notre partenariat avec l'école Jardin planétaire basée au Port, nous organisons un atelier pour le public le Samedi 14 Mai 2016 de 9h à 12h dans le jardin Eucalyptus situé à La...