Revenir à la rubrique : Politique

Inscription du droit à l’IVG dans la Constitution :  » C’est un moment d’Histoire « 

Le sénatrice Audrey Bélim se félicite de l'adoption par le Sénat du projet de loi constitutionnel relatif à l'IVG. "C'est un moment d'Histoire, une victoire pour toutes les femmes de France et un encouragement pour toutes les femmes du monde", réagit-elle dans un communiqué :

Ecrit par N.P. – le jeudi 29 février 2024 à 06H40

Le Sénat a adopté l’inscription de la liberté de recourir à l’Interruption Volontaire de Grossesse dans notre Constitution. C’est un moment d’Histoire, une victoire pour toutes les femmes de France et un encouragement pour toutes les femmes du monde. La France envoie aujourd’hui un signal magnifique à tous les pays s’inscrivant dans la volonté d’une société progressiste !

J’ai voté pour cette inscription dans notre Constitution. En effet, ⁠personne ne peut dire aujourd’hui si cette liberté ne sera jamais remise en cause dans notre pays demain. Personne ne peut affirmer qu’inscrire cette liberté dans notre Constitution entraverait d’autres libertés.

Le combat pour l’inscription de la liberté de recourir à l’IVG est un combat dans la continuité de celui de Simone Veil. Il prolonge également les combats des Lumières pour l’émancipation des citoyennes et citoyens. Protégeons nos femmes, nos mères, nos filles : face aux menaces de demain, inscrivons l’IVG dans la Constitution. C’est ce que je voterai lundi à Versailles lors de la réunion du Congrès.

Thèmes : IVG | Sénat
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
42 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Emmanuelle Wargon : “La Réunion peut progresser sur le photovoltaïque”

Pour son troisième jour de visite, Emmanuelle Wargon, la présidente de la commission de régulation de l’énergie, s’est rendue dans la nouvelle centrale photovoltaïque de la rivière des Galets au Port. L’ancienne secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire du gouvernement d’Edouard Philippe a salué les progrès de l’île pour la transition énergétique.