Revenir à la rubrique : Société

Indemnités de retard de vol : Quelles compagnies aériennes traînent des pieds?

Comme chaque année, le site Flightright publie un palmarès des compagnies les plus et les moins ponctuelles et les plus promptes à dédommager leurs clients. Une compagnie aérienne réunionnaise se distingue du mauvais côté du classement.

Ecrit par Zinfos974 – le lundi 24 décembre 2018 à 19H12

Flightright, qui aide les passagers à se faire indemniser en cas de retard ou d’annulation, publie comme tous les ans son classement sur la base des milliers de réclamations qui sont générées par les retards et manquements en matière d’indemnisation des passagers par les compagnies aériennes.

Dans la catégorie des dédommagements justement, une compagnie réunionnaise se distingue pour la faiblesse de son service après-vente.

Les compagnies qui indemnisent sans trop de difficulté à l’amiable sont, par exemple Air France, Transavia, Jetairfly, Norwegian, Brussels, SAS et Lufthansa. En revanche, celles qui refusent les transactions à l’amiable et sont prêtes à aller au tribunal sont par exemple Air Algérie, Ryanair, easyJet, Vueling, Air Caraïbes, Aigle Azur, Air Austral ou encore Tunisair, relève le classement.

Le site spécialisé Flightright, avec son réseau d’experts européens prêts à porter le dossier de réclamation des passagers devant les tribunaux, revendique un taux de succès de 99%.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Réunion intensifie sa lutte contre la cybercriminalité face à l’escalade des attaques

Face à une augmentation des cyberattaques à La Réunion, le préfet Jérôme Filippini a lancé un appel à la vigilance lors d’une conférence de presse ce lundi. Il a souligné l’importance de la sensibilisation et de l’adoption de bonnes pratiques pour se protéger des menaces numériques. En 2023, 14 incidents ont été rapportés à l’agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) sur La Réunion, reflétant une tendance croissante, bien que de nombreuses attaques restent non signalées.

Cilaos : “Les pétrels de Barau doivent être au-dessus de toute polémique, la SEOR devra l’apprendre”

En pleine période d’envol des pétrels juvéniles et face à un échouage massif dans le cirque de Cilaos, la SEOR avait saisi du Tribunal administratif en référé pour enjoindre à la commune d’éteindre son éclairage public. Une requête rejetée « bien que les mesures prises par la commune n’aient pas été suffisamment anticipées et s’avèrent perfectibles ». Dans un communiqué, la municipalité se félicite de cette décision et déplore que cette affaire ait causé “de graves préjudices à la commune”.

[Communiqué] Prix à la consommation à La Réunion : +0,6 % en mars 2024 et +4,1 % sur un an

En mars 2024, l’indice des prix à la consommation augmente de 0,6 % à La Réunion après une hausse de 0,2 % en février. Les prix de l’alimentation poursuivent leur hausse : le passage de Belal se fait toujours sentir. Les prix de l’énergie continuent également d’augmenter. Les prix des produits manufacturés repartent à la hausse alors que ceux des services se stabilisent.
Sur un an, l’indice des prix à la consommation augmente davantage à La Réunion (+4,1 %) qu’au niveau national (+2,3 %).