Revenir à la rubrique : Social

Incendie au sous-sol d’une résidence à La Possession: Le défi pour reloger 40 familles

Dans la nuit du samedi 27 novembre au dimanche 28 novembre, un incendie s’est déclaré au sous-sol d’une résidence privée à la Possession. Un type de sinistre qui a malheureusement tendance à se multiplier ces dernières années, les voitures étant des proies faciles pour les malintentionnés. 40 familles ont dû être évacuées.

Ecrit par LG – le mercredi 22 décembre 2021 à 15H03

Un arrêté de péril a été pris par la mairie de la Possession le 4 décembre. Il faisait suite à l’incendie survenu dans une résidence privée à Camp Magloire. L’immeuble a été ravagé au sous-sol servant de parking. Les flammes ont endommagé les câbles du réseau électrique, les canalisations d’eau et d’assainissement ainsi que les parties communes.

Quelques heures après le sinistre, la Ville a mis en place un hébergement de nuit et les personnes sinistrées ont pu se reposer en toute sécurité durant l’ensemble du week-end et bénéficier à titre gracieux de repas chauds. 

Une fois l’urgence passée, la situation de relogement était disparate, en fonction des choix et des solutions trouvées par chacun des résidents. Six locataires avaient décidé de retourner dans leur appartement, ce qui a incité la mairie à prendre un arrêté de péril, pour des raisons de sécurité évidente.

Vendredi dernier, cinq familles avaient pu bénéficier d’un relogement par l’intermédiaire de leur assurance, les autres logeaient chez leurs familles et étaient en attente de leur assurance.

« Devant le désarroi de ces familles ne désirant quitter leur logement malgré la dangerosité des lieux sinistrés, la maire a pris un arrêté de péril imminent empêchant toute occupation du bâtiment pour les raisons liées à la sécurité », confirme la mairie.

« Compte tenu de la dangerosité qui pèse sur les occupants, la Ville continue d’accompagner les locataires n’ayant pas bénéficié d’une prise en charge par leur propriétaire ou assurance à travers des solutions de relogement, par le biais du service habitat. A ce titre, un locataire a été attributaire d’un logement temporaire par un bailleur social », ajoute la mairie.

Les différents diagnostics des réseaux ont été réalisés et des mesures conservatoires prises en vue d’assurer la sécurisation des lieux. Des travaux ont été entrepris sur la réfection des réseaux endommagés. Le nettoyage et la décontamination du bâtiment étaient également en cours en fin de semaine dernière.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : Les syndicats en appellent à l’arbitrage du préfet

Selon l’intersyndicale CFDT – CFE CGC – UR974, l’administratrice provisoire de la Croix Marine se serait prononcée en faveur de la liquidation de l’association dès le mois de septembre. Les élus du CSE et les syndicats réclament la négociation au préalable d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

L’administratrice de la Croix Marine recadrée par l’Inspection du travail

A la veille des négociations pour le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de la Croix Marine, qui s’ouvrent ce mercredi matin, l’Inspection du travail a fait parvenir un courrier à l’administratrice provisoire de l’association Michelle Narayani, la rappelant à ses devoirs d’information aux élus du CSE, mais aussi aux salariés s’agissant de leurs possibilités de reclassement ou de transfert dans des structures équivalentes.