Revenir à la rubrique : Social

Ibrahim Patel : “La vente au déballage menace un millier d’emplois”

Les petits commerçants ont manifesté hier matin devant la Préfecture. Ils souhaitaient dire leur inquiétude suite à l’utilisation de la vente au déballage par une grande surface locale. Reçus par un représentant du préfet, ils attendent désormais l’arbitrage préfectoral.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le mardi 28 octobre 2008 à 07H08

Faut-il interdire la vente au déballage en ce début de la période des fêtes de fin d’année? “Oui”, répondent en chœur les petits commerçants.  “C’est pour cela que nous étions dans la rue”.
La Fédaction a réussi à mobiliser semble-t-il. “Nous sommes satisfaits parce que 400 chefs d’entreprises sont descendus dans la rue pour montrer l’inquiétude que nous cause la vente de déballage qui pourrait se faire du 1er au 23 décembre”.
“Si ces ventes au déballage sont effectives, ce sera une catastrophe sur le plan économique. Les centres urbains et les centres ruraux vont voir leur chiffre d’affaires baisser de 15 à 20 %, voir 30 % pour les fruits et légumes”.
C’est ce que la délégation emmenée par Ibrahim Patel, a dit à la représentante du Préfet. Le président de la Fédaction a aussi rappelé que “la vente au déballage menace aussi un millier d’emplois” qui sont créés dans les commerces à l’occasion des fêtes de fin d’année.
Selon la Fédaction qui demande désormais l’arbitrage du préfet, “il ne faut pas rajouter à la crise économique”.

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les salariés de la Chambre d’agriculture obtiennent l’application de leur point d’indice

L’intersyndicale CGTR – FO – CFDT a signé ce jeudi midi un protocole de fin de conflit avec le président de la Chambre d’agriculture Frédéric Vienne. Hier soir, la préfecture a retiré son véto sur le point de blocage de l’augmentation du point d’indice des salariés, plus élevé que celui de leurs collègues de l’Hexagone, tout en se réservant le droit de revenir sur cette décision après analyse juridique de la situation.

Chambre d’agriculture : Frédéric Vienne pris entre le marteau et l’enclume

Après une rencontre jugée infructueuse avec Frédéric Vienne, les représentants du personnel de la Chambre d’agriculture ont proposé ce mercredi la reconduite de la grève. Le président de la Chambre, lui, laisse entendre que l’État est à la manœuvre pour réduire les effectifs de moitié, et glisse que le Département souhaiterait s’accaparer l’outil à des fins électoralistes.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial