Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Huguette Bello a du temps devant elle

En utilisant le recours au Conseil d’État pour trancher le litige qui l’oppose à Alain Bénard après la décision d’annulation des dernières municipales par le tribunal administratif de Saint-Denis, Huguette Bello se donne du temps pour appliquer les projets choisis par la population en mars 2 008 avant que la procédure n’atteigne son terme. Avec […]

Ecrit par aim-n.lebon@orange.fr – le lundi 01 décembre 2008 à 23H28

En utilisant le recours au Conseil d’État pour trancher le litige qui l’oppose à Alain Bénard après la décision d’annulation des dernières municipales par le tribunal administratif de Saint-Denis, Huguette Bello se donne du temps pour appliquer les projets choisis par la population en mars 2 008 avant que la procédure n’atteigne son terme.
Avec raison, elle permet à son équipe d’entrer suffisamment dans la mise en route concrète des actions et d’avancer dans une gouvernance qui doit montrer au fil du temps une différence nette avec celle de son prédécesseur.
Elle emprunte le chemin du courage pour redresser les politiques municipales, quitte à créer des mécontentements avant que les bienfaits ne se fassent voir et sentir complètement, compte tenu d’un contexte difficile dû à la crise.
C’est que Saint-Paul entre aussi dans une période où il y aura moins d’argent et toujours les mêmes retards et incohérences à surmonter.
Tous les observateurs s’accordent à reconnaître qu’elle a un net avantage sur son adversaire en ce moment.
La droite n’a pas encore digéré sa défaite, la division s’est encore creusée dans ses rangs, et si le match avait lieu au tout début de 2009, tout porte à croire qu’elle ne se présenterait pas unie au premier tour. Même si l’UMP nationale pour retrouver l’unité du mouvement a déjà arrêté des dispositions pour rabattre les ambitions des uns et des autres.
De l’autre côté, les forces de gauche auraient tout fait pour être unies, ce qui ne veut pas dire que telle ou telle composante de la majorité municipale actuelle n’aurait pas cherché à saisir l’occasion pour mieux caler le projet d’union en place.
Si le Conseil d’État devait confirmer dans quelque six mois la décision du TA, ce serait alors un recommencement complet des municipales au dernier trimestre de 2009 et non pas seulement un simple 3e tour.
Mais d’ici là l’équipe d’Huguette Bello aura le temps de bien enraciner les politiques retenues. En effet, la confrontation – dans le bon sens du terme – pourra se poursuivre au sein du conseil municipal entre la majorité et l’opposition, et les arguments échangés permettront une meilleure lisibilité sur les grands dossiers: gestion des personnels et recrutement, traitement des cas sociaux, aménagement du territoire et décentralisation du pouvoir municipal, montage des grands projets et information complète des citoyens, etc.
Le débat va donc se caler dans le concret de l’application des politiques proposées, et les citoyens seront mieux à même d’évaluer le bilan laissé par la droite et la crédibilité des uns et des autres. La démocratie sera gagnante à tous les coups. Si le Conseil d’État demandait plus tard aux électeurs de retourner aux urnes, le slogan « élections, pièges à cons » n’aura alors vraiment pas sa place à Saint-Paul!
Aimé LEBON,
Bois de Nèfles Saint-Paul.

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Une journée solidaire

Le 15 février 2024 l’association solidarité réunionnaise pour un meilleur lendemain a fait une distribution de denrées alimentaire d’envergure.

Pathétique Poutine ou la maladie du pouvoir

Si je devais évoquer le flair d’un animal face à Poutine, je m’identifierais à un vieux « renard » afin de me rendre compte de sa structure psychologique névrotique complexée sous-jacente. Biden et...

Groupes électrogènes : « Un audit est nécessaire »

Cette lettre s’adresse aux responsables de la Sécurité Civile : l’Etat et les Collectivités. Lors du dernier phénomène cyclonique, des commerçants ont fait la promotion de groupes électrogènes. Anticipant des coupures d’électricité prolongées, des clients faisaient la queue devant certains magasins. La peur des avaries alimentaires a poussé de nombreux Réunionnais à se doter de ce moyen de secours. 

Le nouveau Ministre Frédéric Valletoux va-t-il sacrifier ses convictions ?

Onze ans à la Présidence de la Fédération hospitalière de France (FHF), chevronné du système de santé et défenseur de l’hôpital public, Frédéric Valletoux, arrive au chevet de l’hôpital. Armé de ses convictions, il a toujours mis sa voix au service de la santé et se voit ainsi récompensé par un poste de Ministre.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial