Revenir à la rubrique : Moto

Honda 1000 CBF, Chromosome sportif sur clonage GT

La nouvelle 1000 CBF qui vient d’arriver en concession affirme encore plus l’orientation prise par le modèle précédent, cela se voit et se ressent à la conduite. D’autant que comme à son habitude Honda a autant travaillé le fond que la forme.

Ecrit par Axel Thiro – le mercredi 06 octobre 2010 à 17H35

Pour le fond, le moteur est issu de la longue et prestigieuse lignée des CBR, de quoi assurer une fière généalogie et une filiation valeureuse au moins en ce qui concerne le comportement moteur.

 

Le moteur justement qui est un peu à deux versants, l’un de 1 000 à 6 500 tours minutes avec un comportement feutré, coupleux et sain avec un premier rapport très long permettant de rouler en ville sans que le moteur ne hurle ou ne cogne.

 

Par contre, passé 6 500 tours, c’est tout de suite une autre musique et la plus grande vigilance sera nécessaire pour exploiter la 1000 CBF jusqu’à 9 500 tours… Sur circuit uniquement et avec un fort tempérament.

 

Pour le reste nouveau cadre avec utilisation de l’aluminium et une tête de fourche avec bulle réglable en hauteur assez facilement de façon manuelle et uniquement à l’arrêt, toujours plus pratique que l’ancien modèle où il fallait utiliser un outil. A noter d’ailleurs une bulle très protectrice même à vitesse élevée.

 

Le côté GT pointe le nez avec cette bulle protectrice et avec l’ABS pour un freinage intégral dont sont équipées toutes les 1000 CBF. Freinage performant et surtout très sécurisant. Avec de plus une excellente répartition des masses qui induit une maniabilité remarquable.

 

Au chapitre des choses qui fâchent, on pourra ergoter un moment sur le béquillage, tant latéral que central, qui nécessite une belle précision du pied gauche, les tétons des deux béquilles se trouvant juste sous le repose pied… Peut être plus facile avec l’habitude…

 

Le nouveau tableau de bord focalise sur le compte tour à l’ancienne et un compteur analogique plus une kyrielle de voyant lumineux, on pourra regretter l’absence de manomètre de température.

 

Enfin le côté GT est accentué par un équipement disponible chez le constructeur pour transformer la 1000 CBF en bête de somme capable de voyager loin avec une bagagerie dédiée (valises et top-case). Le tarif est de 13 990 euros  et n’oubliez pas la brocante moto ce dimanche sur le parking du théâtre de Saint Gilles !!!

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

FFMC, mise au point et recentrage

Notre récent (et court) article sur le dernier tour de l’île solidaire de la FFMC a suscité bien des réactions et peut être, sans doute, des vocations. La Fédération Française des Motards en Colère a souhaité réagir. Une réaction se voulant apaisante et pédagogique en rappelant les objectifs de ce mouvement. Utile de rappeler que ce mouvement date du début des années 80 à la suite de la volonté du pouvoir en place d’instaurer une vignette (horreur!!!) sur les motos. Un impôt de plus, il n’en fallait pas plus pour que le monde de la moto ne s’enflamme, la FFMC était née.
On peut reprocher à ce mouvement un côté un peu « syndicaliste de la moto » ou « intégriste d’une certaine forme de l’esprit motard », une chose est certaine, la FFMC est devenue incontournable dans le monde moderne du deux roues et si la spontanéité du début du mouvement a laissé peu à peu place à un structuralisme qui peut paraître, à certains, pesant, ce mouvement existe et se veut force de progrès. Communiqué ci dessous, à méditer…

Entre art et équilibre… le trial

Trop confidentiel, souvent méconnu, le trial réunionnais voyait aujourd’hui la 5ème et dernière épreuve du Championnat de La Réunion devant couronner dans chacune des catégories le champion 2013.
Si ce sport se pratique à moto, il est essentiellement basé sur les capacités qu’auront les pilotes de ces drôles de machines quasi sans selle à se jouer des rochers, des ornières et autres pièges que réservent parfois la nature et la malice des organisateurs.

Tour de l’île de la FFMC, arrêt sur images…

Un tour de l’île qui cette année se veut un peu plus solidaire avec une aide aux plus démunis par le biais d’une association de Sainte Thérèse (cf article précédent). 200 machines tôt ce matin réunies sur le Barachois prêtes à entamer leur périple d’une journée.

Tour de l’ile moto de la FFMC

La FFMC (Fédération Française des Motards en Colère) organise une fois encore cette année son tour de l’île, une manifestation qui cette fois ci se veut aussi un geste d’entraide aux plus démunis d’entre nous. Le programme complet ci-dessous.

Son nom est Claymotorcycles…

Avec son pseudo de motard solitaire, Claymotorcycles nous souffle un vent de nouveauté sur la toile avec son site dédié, certes à la moto, mais aussi à l’art lié à cette pratique et surtout sur un ton un peu décalé, bien loin de discours revendicatifs ou de louanges de la dernière hyper sport…

Fête des Motards à Sainte Marie

C’est à Sainte Marie, derrière le Quick pour les tarmos intéressés, que se tiendra ce week-end la Fête des Motards, une manifestation organisée par la fraternité de motards les Flibustiers. Pas tout à fait un club, presque une association (c’est son statut), les Flibustiers font revivre l’esprit de fraternité motarde comme cela pouvait exister au début lors des premières équipées sauvages aux states…