Revenir à la rubrique : Politique

« Home », le documentaire qui aurait favorisé les écologistes

Vendredi dernier, à 48h des élections européennes, le documentaire écologiste libre de droit "Home", a été diffusé sur France 2. Dès le soir des résultats, de nombreux politiciens ont dénoncé une manœuvre visant à favoriser la liste Europe Ecologie qui a obtenu 16,2% des voix en France.

Ecrit par Baradi Siva – le lundi 08 juin 2009 à 18H48

Le documentaire écologiste « Home » a été diffusé sur les antennes de France 2 ainsi que dans plusieurs cinémas vendredi dernier alors que l’échéance électorale européenne approchait. La polémique a enflé dès le soir des résultats alors que plusieurs politiciens de droite comme de gauche commentaient la percée d’Europe Ecologie.

Yann Arthus-Bertrand, réalisateur du documentaire a lui-même estimé avoir, selon l’AFP, « certainement favorisé » le succès d’Europe Ecologie. La diffusion sur France 2 avait comptabilisé 33% de part d’audience et 8,3 millions de téléspectateurs.
Le réalisateur s’explique :  « Les pays où j’ai vu que l’élection européenne avait bien marché pour les Verts, c’est la Grèce et la Belgique, deux pays qui ont adoré le film et qui ont fait une grosse promotion ».

Une polémique qui s’essouffle

Ici, Yolaine Costes, tête de liste UMP ne souhaite pas alimenter la polémique. Elle admet que le film a pu avoir un impact, mais modéré « sur une petite frange de la population, qui était encore indécise ». La tête de liste UMP qui a obtenu 23% des suffrages explique que le film « n’a pas considérablement modifié les choses ». Elle justifie le bon score de la liste Europe Ecologie par l’union des différentes voix des écologistes « fédérées par des personnalités comme Cohn-Bendit ».
Rahiba Dubois, de la liste Europe Ecologie a confirmé aujourd’hui que la diffusion du film « Home » n’est selon elle pas ce qui peut expliquer la remontée inattendue des écologistes.

Bien que Yann Arthus-Bertrand pense avoir joué un rôle dans le choix des électeurs, il rappelle que la date du 5 Juin avait été choisie car c’est la journée mondiale de l’environnement. Le choix a été fait deux ans auparavant, avant que soit connue la date des élections européennes.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Bilan de mi-mandat : Le terrain pour les rodéos bientôt prêt

S’il reste encore deux ans à Olivier Hoarau pour remplir ses promesses de campagne, certains dossiers continuent leur chemin comme le futur terrain de rodéos à deux-roues, ou le projet de l’Amiral. D’autres, comme la piscine intercommunale, semble encore dans les limbes.

Législatives : Après le chaos, le statu quo

Après une dissolution de l’Assemblée nationale, des élections législatives anticipées, une campagne tumultueuse et une mobilisation record des électeurs, le camp Macroniste s’est de nouveau retrouvé majoritaire lors du vote inaugural de la nouvelle législature. Yaël Braun-Pivet, protégée d’Emmanuel Macron, reprend sa place au perchoir de l’Assemblée nationale et prouve que malgré le séisme électoral, les plaques tectoniques de la politique française n’ont en fait pas vraiment bougé.