Revenir à la rubrique : Economie

Hausse des prix du carburant, on saura la semaine prochaine

Premier élément à retenir, les pétroliers ont confirmé une situation difficile si le coût du transport ne reste qu’à leur charge. Second élément, Gérard Lebon et les gérants de stations service savent qu’on ne touchera pas à leur marge. Troisième élément, il faudra bien que quelqu’un paye.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le lundi 29 septembre 2008 à 19H25

Il revient donc à la Préfecture de dire, sans doute la semaine prochaine, quelle est la profession ou la catégorie qui passera à la caisse. “L’énigme lâchée tout à l’heure par un des participants à la table ronde sur la hausse des prix du carburant, est assez éloquente: vous avez les éléments, c’est à vous de tirer vos conclusions”. Il nous est difficile de présager de la décision du préfet, et il lui sera difficile de choisir entre des pétroliers qui se sont montrés patients, en acceptant de mettre entre parenthèses leur souhait de répercuter sur les gérants de stations service le coût du transport, et des gérants pris entre le marteau et l’enclume. D’autant qu’on peut légitimement se demander quelle est la marge de manœuvre réelle de la préfecture vis à vis des pétroliers… Avec, élément supplémentaire du dossier, et non des moindres, un prix du baril de pétrole qui joue au yo-yo et qui, aux dernières nouvelles, serait en baisse. Autant de mauvaises nouvelles, surtout pour les automobilistes, et sans vouloir jouer les oiseaux de mauvais augures, il faut s’attendre à d’autres nouvelles négatives, dans un contexte économique difficile.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Chambre verte dans le rouge

La Chambre d’Agriculture de La Réunion est dans une situation financière difficile. Dans son rapport rendu public ce vendredi, la Cour des Comptes pointe notamment le sureffectif et a émis quatre rappels au droit. La Chambre consulaire pourrait être placée sous tutelle renforcée si elle ne redresse pas la barre.

Matinées de l’Emploi Agricole spéciales « Canne »

À l’approche de la campagne sucrière, la Chambre d’agriculture et ses partenaires organisent les Matinées de l’emploi agricole les 16 et 18 juillet prochains dans le Sud et l’Ouest de l’île. L’objectif : informer, accompagner et mettre en relation les demandeurs d’emploi et les exploitants agricoles à la recherche de main d’œuvre.

Chambre d’agriculture : “Une élection sans la CGPER, c’est comme un rougail sans tomate”

La CGPER de Jean-Michel Moutama a officiellement annoncé ce mercredi sa candidature pour les élections professionnelles de janvier prochain à la Chambre d’Agriculture. Pour “donner une nouvelle dynamique à l’agriculture réunionnaise” et revenir à la tête de l’instance agricole, la CGPER propose “une liste d’ouverture” à l’attention également des militants qui ne se retrouvent plus dans les organisations syndicales adverses.