Revenir à la rubrique : Politique

Guerre de communiqués entre la Préfecture et la Région

Manifestement, la hache de guerre n'est pas enterrée entre Paul et Pierre Vergès et Pierre-Henri Maccioni...

Ecrit par Pierrot Dupuy – le dimanche 09 novembre 2008 à 00H32

C’est la Région qui a tiré la première en publiant cet après-midi un communiqué s’en prenant vertement au Préfet et aux forces de l’ordre. « Depuis hier soir, ‘accès à l’Hôtel de la Région est obstrué« . Le communiqué poursuit en notant que les manifestants ont pu s’installer comme ils le voulaient devant la Région. Estimant que la sécurité de son personnel et de ses élus n’étaient plus garantis, décision a donc été prise de fermer l’Hôtel de Région jusqu’à nouvel ordre. Tant en tout cas que leur sécurité ne sera pas à nouveau garantie.
Ceci étant dit, ses responsables se disent toujours disponibles pour toute concertation sur les prix des carburants si tout se passe « dans le respect de ses représentants« .
La réponse ne s’est pas faite attendre et tard dans la nuit, le directeur de Cabinet du Préfet en personne a tenu à mettre les points sur les « i« , même s’il a précisé qu’il n’était pas question « de polémiquer avec la Région« .
Tout d’abord, selon lui, le dispositif policier mis en place hier soir « était adapté« . Il en veut pour preuve que les forces de l’ordre présentes sur place ont pu, avec tact, empêcher les manifestants de mettre leur menace d’arracher les grilles de la Région à exécution.
Il reconnait qu’il n’a pas pu, comme le souhaitait la Région, bloquer les camions dans le bas de la rue menant à la Pyramide inversée, mais il l’assume. Il n’était pas question, rappelle t-il, dans un climat très tendu, d’aggraver les tensions en jetant de l’huile sur le feu, tout en mettant en danger la sécurité des forces de l’ordre.
Il ajoute que le dispositif statique a été renforcé par des patrouilles qui ont montré toute leur efficacité puisqu’aucun incident sérieux n’a été relevé.
Enfin, il s’étonne de cette réaction violente de la Région alors même qu’il avait organisé une rencontre, à la demande du Préfet, entre le Directeur départemental de la Sécurité publique et Idriss Omarjee, le directeur de Cabinet de Paul Vergès, réunion au cours de laquelle le dispositif avait été détaillé et toutes garanties données quant à la sécurité des personnels et des élus rejoignant leur travail, lundi matin.
Seul bémol: ils n’auraient pu arriver jusqu’aux abords de la Pyramide inversée en voiture, et il leur aurait fallu faire quelques centaines de mètres à pied…
Faut croire que Paul Vergès n’a pas souhaité que les caméras de télévision filment ses employés se rendant au travail protégés par deux haies de policiers… D’où sa décision de fermer complètement l’Hôtel de Région…
Autre point: le ton du communiqué de la Région n’augure rien de bon quant à sa volonté de faire un geste lors de la réunion de lundi matin, à la CCIR…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Cirest veut conserver le statut de SPL pour Estival

Le conseil communautaire de la Cirest devra statuer ce soir sur la proposition du président Patrice Selly de résilier l’actuel contrat de délégation de service public avec la SPL Estival, en redressement judiciaire depuis presque un an. Mais la Cirest entend bien conserver le statut décrié de société publique locale (SPL) pour sa société de transport.

[Communiqué] « Le Président dévoile sa vraie nature »

Perceval Gaillard réagit à la prise de parole du président de la République hier. Si Emmanuel Macron a affirmé qu’ « aucun parti ne peut appliquer son programme, ni le NFP, ni la majorité présidentielle, ni la droite républicaine », pour le député Insoumis, « le Président dévoile sa vraie nature et celle du régime : une monarchie présidentielle ». Son communiqué :

[Communiqué] Le PLR affiche son soutien : « Lucie Castets doit être notre nouvelle Première ministre »

Le PLR d’Huguette Bello, alors pressentie comme première ministre d’un gouvernement NPF, a rapidement réagi à la proposition d’installer Lucie Castets à Matignon. Une décision que le PLR salue d’autant que la prise de parole du président de la République a inquiété. « Le PLR s’indigne face à ce déni de démocratie et à ce mépris du Président de la République qui refuse de reconnaître le résultat des élections législatives, faisant ainsi violence au peuple souverain ». Le communiqué du PLR :

La loi sur les retraites va-t-elle être abrogée ?

La présidente du groupe de la France insoumise Mathilde Panot, a annoncé aujourd’hui sur France Inter que son groupe allait déposer à l’Assemblée nationale une proposition de loi « pour abroger la réforme de la retraite à 64 ans ». « Nous sommes des militants de convictions et nous tiendrons […] le programme sur lequel nous sommes engagés », a-t-elle martelé, appelant les députés des autres groupes à prendre leurs « responsabilités ».
Et elle estime pouvoir trouver facilement une majorité pour le faire.