Revenir à la rubrique : Santé

Grippe A : La France n’est pas concernée par la pandémie mondiale selon Roselyne Bachelot

Hier, l'Organisation mondiale de la santé a décidé de relever le niveau d'alerte pour l'épidémie de grippe A à l'échelon 6, le plus élevé. En France, Roselyne Bachelot, ministre de la Santé a déclaré aujourd'hui que le niveau 5 était maintenu dans le pays.

Ecrit par Baradi Siva – le vendredi 12 juin 2009 à 14H42

L’Organisation mondiale de la santé a monté le niveau d’alerte pour l’épidémie de Grippe A à l’échelon le plus élevé. Elle déclare donc le début de la pandémie, mais laisse chaque gouvernement prendre les mesures qui conviennent. Ce matin, la cellule de crise interministérielle française (ministères de l’Intérieur et de la Santé) s’est réunie et a décidé de maintenir le niveau 5 dans le pays.

A la sortie de la réunion interministérielle, Roselyne Bachelot a déclaré à la presse que la France restait à l’échelon 5A et n’était pas concernée par le niveau d’alerte mondiale. Selon l’AFP, Roselyne Bachelot a justifié cette décision : « Il n’y a pas en France de circulation active du virus ».
La France compte 80 cas (dont 72 importés par des voyageurs) sur les 28.500 répertoriés dans le monde.

La décision de l’OMS place 170 pays en alerte maximale. Elle est justifiée par l’existence de plus de deux foyers de contamination autonomes. Elle prévoit la fin de la pandémie dans les deux prochaines années.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Point épidémiologique : 29 cas de paludisme recensés au premier semestre

Dans son point épidémiologique hebdomaire, Santé Publique France indique que l’île a connu 29 cas de paludisme cette première partie d’année, contre 31 pour tout 2023. Le Covid-19 est toujours sous surveillance, tandis qu’une hausse des hospitalisations est enregistrée pour des cas d’infection respiratoire aigüe.

Aurar : La plainte de la CGSS classée sans suite

Alors que le parquet a décidé de classer l’affaire et a notifié la CGSS en 2022, l’association n’a été informée de cette décision qu’en juin dernier. Une très bonne nouvelle pour l’Aurar, qui espère que la fin des investigations permette de renouer avec la confiance des patients.

Le vaccin contre le chikungunya Ixchiq autorisé sur le marché européen

La société pharmaceutique franco-autrichienne Valneva a obtenu l’autorisation de vendre sur les territoire de l’Union européenne son vaccin contre le chikungunya dénommé Ixchiq. Cette maladie transmise par le moustique tigre avait causé de nombreux morts dans l’île à son apparition en 2005.