Revenir à la rubrique : National

Grève des pilotes d’Air France : La compagnie abandonne le projet Transavia Europe

Le conflit chez Air France pourrait prendre fin. Invité ce matin de RMC, le ministre des Transports, Alain Vidalies, a indiqué que le projet Transavia Europe, porté par Air France, est définitivement abandonné. Pour rappel, c’est le projet de développement de Transavia qui était la raison de la colère des pilotes, qui craignaient du dumping […]

Ecrit par S.I – le mercredi 24 septembre 2014 à 10H09

Le conflit chez Air France pourrait prendre fin. Invité ce matin de RMC, le ministre des Transports, Alain Vidalies, a indiqué que le projet Transavia Europe, porté par Air France, est définitivement abandonné.

Pour rappel, c’est le projet de développement de Transavia qui était la raison de la colère des pilotes, qui craignaient du dumping social.

Les syndicats avaient déjà annoncé hier que le projet Transavia Europe était suspendu jusqu’en décembre.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Une femme grièvement mordue par des loups dans un zoo

Une femme de 37 ans a été grièvement blessée tôt ce matin après avoir été mordue par des loups au zoo de Thoiry (Yvelines).
La victime, qui avait passé la nuit dans un hébergement hôtelier du parc, s’était levée tôt pour faire un footing et s’était introduite dans l’enclos des loups.

Nouvelle-Calédonie : 7 leaders indépendantistes arrêtés et transférés en Hexagone

En Nouvelle-Calédonie, onze militants indépendantistes kanaks, dont le porte-parole Christian Tein, ont été arrêtés la semaine dernière pour leur implication présumée dans les troubles liés à la réforme électorale.
Parmi eux, sept ont été transférés en métropole pour y être incarcérés, une décision qui a suscité une vive émotion au sein de la communauté kanak et des partisans de l’indépendance.