Revenir à la rubrique : Santé | Social

Grève au CHU : « Vous allez découvrir ce que c’est la force hospitalière »

Face au refus du directeur de l'ARS Gérard Colleton de venir à leur rencontre, les grévistes du CHU ont annoncé « des actions surprises » la semaine prochaine.

Ecrit par Thierry Lauret – le vendredi 10 novembre 2023 à 18H12
Les grévistes devant els locaux de l'ARS ce vendredi après-midi.

Venir à la rencontre de grévistes peut se révéler un exercice délicat et Gérard Colleton a refusé de s’y essayer, cet après-midi. Le directeur de l’ARS a fait savoir qu’il était très occupé depuis tôt le matin en raison d’une visioconférence avec le ministère de la Santé, mais que s’il voulait bien recevoir une délégation dans le cadre feutré d’un bureau, il n’était en revanche pas d’accord pour s’exprimer sur le parvis du CHU face aux manifestants et aux personnels en poste, comme le demandaient les syndicats.

Après un rapide débat interne, les élus du personnel ont suivi la proposition de David Belda, le secrétaire départemental FO santé, qui poussait pour lancer ses troupes à l’assaut des locaux de l’ARS, histoire de provoquer une rencontre avec Gérard Colleton. Et aussi de garder les grévistes mobilisés avant le week-end et la prochaine étape, le déplacement géographique du mouvement vers le CHU de Saint-Pierre, dès lundi matin.

Le refus du DG de l’Agence régionale de santé de venir à la rencontre des manifestants a entraîné une vive réaction de Jean-Marc Vélia, le secrétaire départemental CFDT du CHU Félix-Guyon. « Nous avons toujours été respectueux, nous avons toujours annoncé, prévenu, essayé d’être le plus correct possible dans le cadre de nos actions. À compter de lundi, les actions de l’intersyndicale vont être des actions surprises. Vous allez découvrir ce que c’est la force hospitalière », a fait savoir le syndicaliste.

Son collègue David Belda avait déjà insisté dans la matinée sur le fait que la faible mobilisation (une cinquantaine de personnes) s’expliquait selon lui par les assignations des personnels hospitaliers. Les services de l’État et la direction du CHU tablent sans doute sur un essoufflement du mouvement et Éricka Bareigts elle-même insistait sur le fait qu’une négociation, « c’était avant tout une gestion du temps. »

Grève au CHU : Éricka Bareigts entre policiers et manifestants

Selon la maire de Saint-Denis, qui a insisté sur la dizaine de millions d’euros de dotations non réglées par l’État au titre du financement des évacuations sanitaires (Evasan), le ministère de la Santé travaillerait bien à résorber une partie du déficit du CHU. Mais pour maintenir certains contractuels en fin de contrat à l’approche des fêtes de fin d’année, il faudra agir vite, martèlent les syndicats.

Grève au CHU : Les manifestants bloqués par la police, la tension monte

Thèmes : Grève au CHU | Santé
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
48 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : les mandataires judiciaires autorisés à reprendre leurs activités

Dans un courrier adressé ce jeudi aux salariés, l’administratrice provisoire de la Croix Marine a assuré qu’ils pouvaient reprendre leurs activités, les mandataires étant appelés à traiter en premier lieu les situations d’urgence. L’association a la charge de 1.500 majeurs protégés sous tutelle ou curatelle, lesquels n’ont plus accès à leur argent depuis deux semaines.

3e édition de la Journée mondiale des donneurs de sang à CIMENDEF ce vendredi

La 3e édition de la Journée mondiale des donneurs de sang se tiendra à Saint-Paul ce vendredi. Elle permet de remercier les donneurs, tous ceux qui s’engagent pour le don de sang, et rappeler le caractère essentiel de ce geste avant une période délicate pour l’Établissement français du sang (EFS) : celle des grandes vacances scolaires à la Réunion.

[Communiqué] Après le choc des européennes les exigences sociales doivent être entendues

Après les élections européennes du 9 juin marquées par une abstention record et une montée de l’extrême droite, l’intersyndicale de La Réunion appelle à un sursaut démocratique et social. Elle exhorte les travailleuses, travailleurs, retraités et étudiants à manifester le samedi 15 juin à 10h à la Préfecture de Saint-Denis pour défendre les droits sociaux et environnementaux et contrer la politique de régression sociale du gouvernement.

Des agriculteurs réunis à la DAAF dans l’attente des aides promises par l’État

Inquiets et dans l’attente d’aides de l’Etat, notamment celles liées aux dégâts causés par le cyclone Belal, des agriculteurs se sont rassemblés dans les jardins de la DAAF depuis 9h00 ce mercredi matin à l’appel de l’UPNA. Une réunion avec les représentants de la DAAF est fixée à 10h00, pour aborder les difficultés financières de la profession. Le syndicat n’exclut pas un sitting de plusieurs jours sur place.