Revenir à la rubrique : Santé | Société

Grève au CHU : Les manifestants bloqués par la police, la tension monte

L'intersyndicale Santé poursuit son mouvement de grève ce vendredi afin de maintenir la pression sur la direction du CHU et l'ARS. Alors que les manifestants désiraient se rendre sur le boulevard Sud afin de se faire voir, les policiers ont empêché la manœuvre, faisant grimper la tension.

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 10 novembre 2023 à 11H25

Pour la deuxième journée consécutive, l’Intersyndicale poursuit son mouvement de grève. Réunis depuis 5 h 30, les grévistes se sont concertés afin de définir les actions pour cette matinée. Ils ont décidé de se rendre sur le boulevard Sud pour faire entendre leurs revendications, assurant que l’objectif n’était pas de bloquer le boulevard sud, mais de rendre visible leur grève en se postant sur le trottoir.

Cependant, les forces de l’ordre ne l’ont pas entendu de cette oreille. Les grévistes se sont retrouvés bloqués par un barrage policier en face de l’entrée des urgences du CHU. Ce cordon, mis en place ce matin, filtre tous les véhicules et seules les ambulances, les transports d’organes et les véhicules professionnels sont autorisés à passer pour rejoindre le boulevard Sud.

L’accès semble bloqué aussi en provenance de Bellepierre, puisqu’aucun véhicule n’arrive sur les grévistes qui patientent en face de l’entrée des urgences sur fond de maloya.

Des leaders syndicaux ont interpellé des députés et des élus politiques pour qu’ils se rendent sur place constater l’entrave à la liberté de manifester. Ils sont environ actuellement une cinquantaine à patienter devant le cordon de policiers. 

« Notre place est à l’hôpital, pas dans la rue« 

« C’est plus qu’une entrave, c’est une discrimination. Depuis 4 mois, on subit ça. L’outil de la grève, il est ultime. Notre place est à l’hôpital, pas dans la rue en face des policiers qui sont nos collègues du service public », s’indigne David Belda, le secrétaire départemental de FO Santé.

Il rappelle qu’ils agissent en tant que syndicats et sont conscients des responsabilités qui en découlent. « Ça fait deux jours qu’on bloque la circulation réunionnaise, ce n’est pas possible. Nous, on veut faire avancer les choses. C’est pour ça que l’on met un coup de pression, car on veut des réponses maintenant », ajoute-t-il.

Des rumeurs circulent affirmant que l’ARS serait entrée en contact avec le ministère. « Nous, on veut qu’ils viennent nous rencontrer maintenant. Parce que là, s’il y a des problèmes ou des blessés, ce sera de leur responsabilité. On veut qu’ils viennent dire à l’ensemble des Réunionnais ce qu’il se passe », argue David Belda.

Les leaders des 5 centrales (FO, CGTR, CFDT, CFTC, UNSA) ont commencé à discuter de la stratégie à adopter, et certains s’attendent à ce que le mouvement perdure. 

Vers 11 h 30, l’Intersyndicale est entrée en pourparler afin d’obtenir un rendez-vous avec le directeur général de l’ARS et une visioconférence avec le ministère de la Santé. Gérard Cotellon a accepté l’entretien, mais les manifestants ont fait part de leur volonté que cela se fasse en public. Ericka Bareigts a également pris le micro pour exiger que le DG de l’ARS vienne s’exprimer devant tout le monde et a assuré qu’elle resterait pour les discussions.

Lundi, si rien n’évolue, la grève pourrait se polariser sur le CHU de Saint-Pierre.

Thèmes : CHU | Grève au CHU
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
33 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Élections législatives anticipées de 2024 : Où et comment faire une procuration ?

À l’approche des élections législatives anticipées qui se dérouleront les 30 juin et 7 juillet prochains, le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer renouvelle le dispositif de procuration entièrement dématérialisée déjà mis en œuvre lors des élections européennes de 2024. Déjà 60.000 procurations ont été remplies en 48 heures contre 25.000 sur la même période lors du dernier scrutin.

La flamme olympique embrase le chaudron du Jardin de l’Etat

Le relais de la flamme olympique s’est déroulé ce mercredi 12 juin à La Réunion. Après avoir été allumée au Piton de la Fournaise, elle a voyagé toute la journée à travers l’île pour venir illuminer en fin de journée le Jardin de l’Etat. Retour en images.

La vigilance vents forts passe en orange cette nuit

Météo France annonce que les conditions climatiques vont se dégrader cette nuit. Le nord, l’ouest, le sud et le sud-est vont passer en vigilance orange vents forts à 4 h du matin. À noter que l’est, plus épargné par les vents, sera sous une vigilance jaune fortes pluies/orages.

Vents forts : Prudence sur la Nouvelle Route du Littoral

Le CRGT informe qu’en raison des prévisions de Météo France annonçant des conditions météorologiques dégradées et d’importantes rafales de vent dès ce soir, la circulation entre Saint-Denis et La Possession sera réglementée à partir de 20h ce mercredi 12 juin jusqu’au vendredi 14 à 6h, interdisant la circulation des deux roues sur le Viaduc de la Nouvelle Route du Littoral et limitant la vitesse à 70 km/h pour tous les véhicules.