Le Zinfosblog de Gilette Aho

Quand je serais un homme !

Rédigé le Mardi 13 Décembre 2011 à 04:06 | Lu 851 fois



photo facebook
photo facebook
                   Moi, quand je serais un homme (non, je ne serais pas capitaine d’un bateau !) je serais François Caillé ! Parce que François Caillé est un « marmay la kour » et il est comme on dit : bien né ! J’aurais une enfance douce et généreuse dans une des belles villas de mes parents à Saint Denis ou à Saint Gilles. Entouré de nounous et de précepteurs, je n’aurais de cesse à observer la vie autour de moi. J’irais faire mes études en métropole et aux Etats Unis avant de prendre les rênes des entreprises familiales.

Quand je serais un homme, je m’impliquerais pleinement dans la vie économique de l’Ile. Je serais le patron des patrons et quand fatigué, écrasé par le déficit et les intérêts bancaires, j’irais couper des cannes avec des ouvriers agricoles. Parce que je ne suis... qu'un homme.

Quand je serais un homme je ferais du karaté pour me préparer à donner une raclée au prochain qui menacerait et malmènerait une femme et des enfants ! Si besoin est,  je me regrouperais avec mes potes pour écouter et soigner ceux qui désirent  se faire soigner...
 
Quand je serais  un homme j’organiserais la société pour qu’elle soit moins rude pour les femmes et pour les hommes aussi !

Quand je serais un homme, je m’occuperais de la cause des femmes pour qu’elles marchent à côté de moi et non derrière moi !

Quand je serais un homme, j’irais faire mon shopping  à Courchevel. En avançant vers l’automne de ma vie mes femmes successives ne  rajeuniront pas ? (ch'ais pas encore sur ce point)

Quand je serais un homme j'attendrais de ma femme qu'elle soit la moitié de moi...Et dans mon salon Jean Ferrat chantera en boucle : LA FEMME EST L AVENIR DE L HOMME; 
 
PS : Siouplé Mr Caillé, est-ce que vous pouvez nous donner un coup de main sur le collectif les « cités du Moufia ». Non, nou fé pas pitié, nous avons besoin  de quelques unes de vos relations, merci M’sieur Caillé. 
(faites passer le message)



Commentaires

1.Posté par denisevittori@hotmail.fr le 15/12/2011 04:44
Decidement ce matin je suis en verve : j ai decouvert le blog de Aho hier, et je reponds sur ce sujet qui m interpelle : Fancois Caille.
Depuis le temps que je vois divers commentaires sur ce qu il a fait ou ce qu il n a pas fait, c est la premiere fois que j ainenvie d y repondre, meme si j estime qu il n a pas besoin de moi pour se defendre!
Ah! Si j etais un homme m a interpelle dune maniere diferente par les references qui sont donnees.
Fils a papa peut etre, mais j en connais plein qui sont restes la bouche ouverte.Qu'il ait eu des facilites certes,njen conviens, mais cela fait il un homme intelligent, travailleur? N en doutez pas :
Meme si les premieres annes les choses seblent faciles, les autres diplomes qu il a n ont pas ete trouve sur une boite nestle! QUelle que soient les sommes d argent que l on a, cela ne donne pas les diplomes et le courage au travail.
Et pour le reste, je crois que les erreurs qu il a faites, il les a bien payees : n en jetez plus!
Je ne doute pas qu il va se reconstruire! Car il a encore du ressort, et plus encore. Maintenant, il faut un peu de respect car meme s il semble a terre en ce moment, il a participe a haute valeur a l economie reunionnaise, il a cree plus de2000 emplois, et meme si beaucoup se sont envoles dans la nature, je suis sure qu il y reviendra! Et on retriuvera beaucoup de monde a ses coketeles prochains!
Laissez le digerer la chute, et regardez le plutot remonter les escaliers : nul doute qu il y arrive
Je comprends tout a fait tout les employes laisses sur le carreau et leurs angoisses, mais qui n a pas fait d erreur? L essentiel sera de ne pas perseverer...., car alors ce serait diabolique!

Alors, donnez lui un peu d espace, et laissez le revenir sur scene, il n est pas mort! Et pour tout ce qui entoure le reste de sa vie, n aurait il rien d autre autour de vous pour positiver?

Alors laissons faire le temps, c est notre grand maitre a tous, comme dirait quelqun que j aime toujours, meme s il n'est plus parmi nous.

2.Posté par pierre-yves le 21/12/2011 08:34
jean ferrat avec un T à la fin !
De fautes elle n'en fera plus !

Nouveau commentaire :
Twitter

Des mots au féminin… | Critique littéraire "livre pays" | Fiche pratique | LETTRE A | ESPACE ASSOCIATIF | SPECIAL FEMMES