Le Zinfosblog de Gilette Aho

NE TIREZ PAS SUR LA FEMME MAHORAISE !

Rédigé le Mercredi 28 Décembre 2011 à 08:48 | Lu 676 fois




Dans chaque pays visité, j’ai remarqué que chaque peuple avait un bouc émissaire. Chez nous à La Réunion depuis quelques années, le mahorais notamment la femme mahoraise est devenue la cible des moqueries et d’un racisme primaire.

Nous Réunionnais, nous avons vite oubliés d’où nous venons. Il y a peine plus d’un siècle que nos ancêtres ont débarqué à Bourbon. Pour la plupart d’entre eux enchaînés, d’autres engagés ou encore exilés dans l’île. Ils arrivaient avec l’espoir d’une vie meilleure. Nous autres leur descendance, nous aspirons à faire mieux que nos parents et nos grands-parents. Une tentation naturelle. Et nous voilà en train de railler un autre peuple venu chercher de la lumière de notre île.

Il est vrai qu’entre nos belles voitures, nos supermarchés bondés, nos écrans plats et nos téléphones portables, nous sommes devenus des européens « comme là-bas ». Il nous fallait avoir pour être. Nous Réunionnais, nous voilà bien lotis dans la zone. Mais n’oublions pas d’où nous venons. Quand bien même un coup de pouce nous a été donné pour notre prospérité, nous Réunionnais nous n’avons pas à « faire comme les autres ». Notre métissage, notre sang-mêlé devrait atténuer notre jugement, nos remarques à propos des mahorais.

La femme mahoraise, en exil à La Réunion, aspire tout comme nos parents et nos grands-parents à une vie meilleure pour ses enfants. La femme mahoraise est semblable à la femme réunionnaise dans les années 50/60 qui, entourait de sa marmaille, attendait le facteur chaque mois impatiemment pour nourrir sa progéniture. La femme mahoraise tout comme la femme réunionnaise aura besoin du temps pour se construire et rattraper ce retard matériel qui lui fait défaut !!

En quoi sont-ils différents de nous ? Les blagues salaces, les plaisanteries douteuses laissons cela à tous ceux qui sont prisonniers de leurs faiblesses !

Nous Réunionnais, partout où nous allons, nous devrons être incomparables par notre respect et nos origines. La France nous a aidé à bâtir une belle fondation faite de liberté, d’égalité et de fraternité…construisons des passerelles !
 
«C'est notre regard qui enferme souvent les autres
dans leurs plus étroites appartenances,
et c'est notre regard aussi qui peut les libérer.»
Amin Maalouf  - Les Identités meurtrières 


Nouveau commentaire :
Twitter

Des mots au féminin… | Critique littéraire "livre pays" | Fiche pratique | LETTRE A | ESPACE ASSOCIATIF | SPECIAL FEMMES