Le Zinfosblog de Gilette Aho

8 Mars : devoir de mémoire et de vigilance.

Rédigé le Lundi 7 Mars 2016 à 12:32 | Lu 655 fois



Il est féministe ! Quelle surprise ! Je découvre sur les réseaux sociaux les confidences de notre président François Hollande. Ni une, ni deux, me précipite au point-presse du coin pour acquérir le magazine ELLE dans lequel il s’est épanché.

Bon je résume. Cela commence par une langue de bois, mais il va rectifier le tir à propos du ministère de la famille, qui sera bientôt au profit de « ministère des Familles », afin de les reconnaître toutes, les recomposées, les monoparentales, de même sexe

Harcèlement de rue : un plan d’action est prêt.

Plus loin : les droits des femmes sont au service de l’épanouissement de la société tout entière. La place qu’on leur fait est un révélateur de l’état d’un pays, de sa maturité démocratique comme de sa modernisation économique. Il n’y a de bonheur que dans l’égalité.

Être féministe, c’est d’être socialiste !  Pas de raison de s’étrangler ! Et bla bla bla bla bla…

Faut-il le croire ? Moi, je dis oui. Parce que dans oui….na point batay.

Ceci dit quand bien même l’avancée dans la parité et l’égalité est sur une bonne voie…en France. J'aimerais qu'on me réponde à quelques unes des questions suivantes :
Pourquoi les femmes ont un salaire de moins 25% lorsqu'elles occupent le même poste qu'un homme ?  Pourquoi il y a encore plus de 130 femmes (deux par semaines) qui meurent chaque année sous les coups des hommes ? Pourquoi il y a plus de 84 000 femmes sont violentées en France chaque année ?

J’arrête là, les multiples et diverses questions autour de la cause des femmes. 

Qu'on se le dise : Le 8 mars est une journée dédiée à un devoir de mémoire, à la vigilance des droits des femmes à travers le monde


Commentaires

1.Posté par GIRONDIN le 12/03/2016 18:38
bravo Madame!

2.Posté par Zarin le 24/03/2016 07:58
Place de la femme dans l'Égypte antique

La place faite à la femme dans l'Égypte antique (pré-hellénistique) peut paraître surprenante de « modernité » si on la compare à celle qu'elle occupa dans une majorité de sociétés contemporaines et postérieures. Bien qu'homme et femme aient traditionnellement des prérogatives bien distinctes dans la société, il semble qu'il n'y ait pas eu de barrière infranchissable en face de celles qui désiraient s'éloigner de ce schéma. La société égyptienne reconnaît à la femme, non seulement son égalité à l'homme, mais son indispensable complémentarité qui s'exprime notamment dans l'acte créateur.

Wikipédia pour la suite

3.Posté par A mon avis le 15/03/2017 19:45
Certes, les inégalités que vous citez dans votre dernier paragraphe sont bien réelles, mais en accabler Hollande est abusif !
La gauche a certainement plus fait pour l'égalité des sexes que la droite en général.

Et l'inégalité des droits des femmes et des hommes, n'a-t-elle pas pour origine les religions ? Les religions qui continuent à être un grand frein à l'égalité !

Nouveau commentaire :
Twitter

Des mots au féminin… | Critique littéraire "livre pays" | Fiche pratique | LETTRE A | ESPACE ASSOCIATIF | SPECIAL FEMMES