Revenir à la rubrique : Social

Gilbert Annette : “St-Denis ne peut assurer le service minimum dans toutes ses écoles”

Gilbert Annette a participé ses dernières années, à toutes les manifestations sociales “contre le casse social et du service public”. Le maire de Saint-Denis déplore surtout “la diminution des moyens pour l’éducation”. C’est d’ailleurs pour cette raison que sa ville “ne pourra pas assurer pleinement le service minimum”.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le jeudi 20 novembre 2008 à 08H48

“Nous n’avons pas les moyens de garantir le service minimum dans toutes les écoles de la ville de Saint-Denis, parce que l’Etat ne nous donne pas les moyens”, affirme Gilbert Annette.
Le maire de Saint-Denis précise toutefois : “nous ferons de notre mieux pour assurer l’hygiène, l’alimentation et la sécurité des élèves, mais ce sera vraiment le service minimum en fonction de nos moyens”.
Le premier secrétaire fédéral du parti socialiste regrette que l’Etat continue à “enlever les moyens à l’éducation. Je condamne et je combats depuis les années la politique de casse du gouvernement, de casse du service public et l’atteinte au service de l’éducation”.
“D’autant pour nous socialistes, le projet éducatif global est la priorité des priorités. La Réunion ne pourra pas s’en sortir sans un véritable service de qualité. Hors, le gouvernement tourne le dos à cet objectif, il est en train de retirer de moyens”.
“Je suis totalement solidaire des enseignants qui font grève”, a par ailleurs indiqué Gilbert Annette.

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les salariés de la Chambre d’agriculture obtiennent l’application de leur point d’indice

L’intersyndicale CGTR – FO – CFDT a signé ce jeudi midi un protocole de fin de conflit avec le président de la Chambre d’agriculture Frédéric Vienne. Hier soir, la préfecture a retiré son véto sur le point de blocage de l’augmentation du point d’indice des salariés, plus élevé que celui de leurs collègues de l’Hexagone, tout en se réservant le droit de revenir sur cette décision après analyse juridique de la situation.

Chambre d’agriculture : Frédéric Vienne pris entre le marteau et l’enclume

Après une rencontre jugée infructueuse avec Frédéric Vienne, les représentants du personnel de la Chambre d’agriculture ont proposé ce mercredi la reconduite de la grève. Le président de la Chambre, lui, laisse entendre que l’État est à la manœuvre pour réduire les effectifs de moitié, et glisse que le Département souhaiterait s’accaparer l’outil à des fins électoralistes.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial