Revenir à la rubrique : Politique

Gilbert Annette : “Pas de tram-train sans le boulevard Nord”

La traversée du Barachois en 2 x 2 voies et en souterrain, est devenue “une urgence qu’a reconnue le président Vergès”. Selon le maire de Saint-Denis, ce projet de 200 à 250 millions d’euros est indispensable avant le début des travaux du tram-train dans le centre de Saint-Denis.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le lundi 24 novembre 2008 à 07H26

“Avec l’ouverture de la route des Tamarins, il y aura à l’entrée ouest de Saint-Denis, un bouchon de cinq kilomètres en plus. Et c’est un handicap important. Or, il s’avère que si les travaux débutent dans le centre du chef-lieu, rue Maréchal Leclerc et rue Pasteur, Saint-Denis sera asphyxié”.
Gilbert Annette indique que Paul Vergès, président de la Région Réunion, a reconnu l’urgence de ce problème. “Il a regretté par ailleurs que nos prédécesseurs à la mairie de Saint-Denis, ne s’en soient pas préoccupés”.
“Nous, nous voulons anticiper ces soucis de circulation, aussi nous demandons qu’une solution soit trouvée pour la traversée du Barachois. Et nous préconisons une tranchée couverte, une sorte de tunnel en 2 x 2 voies de la route en Corniche à la gare routière”.
“Il y a là un kilomètre de traversée qu’il faut réaliser avant le début des travaux du tram-train”. Pour Gilbert Annette, l’hypothèse de mettre le pont Vinh San en 2 x 2 voies, ne répondrait pas à la situation que va créer “la livraison de la route des Tamarins”.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Législatives : La plateforme d’Ericka Bareigts positionne ses candidats dans les 5e et 6e circonscriptions

« Cet accord partiel est un bon accord » maintient Ericka Bareigts. La cheffe de file de la Plateforme réunionnaise a dévoilé ce samedi aux côtés de ses soutiens (Banian, Ansanm, PS, PCR, EELV) les noms des candidats retenus pour les législatives à venir dans les 1ère, 5e et 6e circonscriptions. Si la candidature de Philippe Naillet ne faisait aucun doute, en raison de l’accord partiel obtenu mercredi soir au sortir de la réunion qui s’est déroulée au siège du Territoire de l’Ouest, l’incertitude demeurait néanmoins pour les deux dernières circonscriptions. Et ce sont respectivement Anne Chane-Kaye-Bone Tavel (Banian) et Alexandre Laï-Kane-Cheong qui porteront les couleurs de la plateforme pour un scrutin qui sera particulièrement disputé dans l’Est de l’île.

[Communiqué] Monique Bénard et Rémy Bourgogne candidats dans la 3e circonscription

Monique Bénard, conseillère municipale au Tampon, et Rémy Bourgogne, enseignant à la Rivière, annoncent leur candidature aux élections législatives dans la 3ᵉ circonscription de La Réunion, avec un programme axé sur la justice sociale, la solidarité, le respect des valeurs humanistes, l’engagement écologique et la cohésion sociale.

Laurent Virapoullé renonce à se présenter dans la 5e circonscription

Alors que le nom de Laurent Virapoullé revenait avec insistance dans la 5e circonscription pour porter les couleurs de la majorité dans le cadre des législatives à venir, le Saint-Andréen a indiqué sur sa page Facebook qu’il ne se lancera pas dans ce scrutin. Il justifie son choix en indiquant qu’il souhaite se concentrer sur les municipales de 2026 à Saint-André. Il appelle néanmoins à faire barrage « à l’extrême-gauche » pour le scrutin législatif à venir, pour son « programme haineux et démagogique » synonyme « d’instabilité institutionnelle pour La Réunion ».

Législatives : Alek Laï-Kane-Cheong sera soutenu par la plateforme d’Ericka Bareigts sur la 6e

La campagne s’annonce épique dans la 6e circonscription. Candidat à sa réélection, Frédéric Maillot retrouvera sur sa route Alexandre Laï-Kane-Cheong, pour un match retour de la dernière législative. Mais c’est dans un tout autre contexte que le député sortant affrontera le leader de Croire et Oser, puisque ce dernier bénéficiera du soutien de la plateforme d’Ericka Bareigts, dont est membre Maurice Gironcel, sur cette circonscription.