Revenir à la rubrique : Social

Gazole détaxé : la table ronde a débuté à 14h30

Cette fois encore, la mobilisation des adhérents des divers organismes composant l’intersyndicale des transports, n’a pas eu lieu. Il y a plus de policiers que de transporteurs devant la Préfecture. Cet argument va-t-il peser sur la table ronde qui débute?

Ecrit par Jismy Ramoudou – le lundi 27 octobre 2008 à 14H07

A entendre les différents représentants professionnels, cette réunion est importante “mais ce n’est pas celle de la dernière chance. Nous savons que nous n’aurons pas notre gazole détaxé à la sortie de cette table ronde”, ont indiqué MM. Atchy pour les taxiteurs et Rodier pour le transport routier.
Toutefois, tous espèrent obtenir une aide temporaire pour les aider à supporter les charges actuelles de carburant. “En métropole, les taxiteurs ont droit à un carburant détaxé, pourquoi pas nous”, s’interroge M. Atchy.
Nous allons faire des propositions. Nous avons étudié les différents éléments de la structure du prix du carburant, nous allons proposer quelques pistes de travail”, assurent François Rodier et Ary-Claude Caro, porte-paroles de l’intersyndicale.
En ce qui concerne la ristourne sur le carburant, Ary-Claude Caro s’est voulu ferme et décidé. Les dernières augmentations ont ajouté douze centimes au prix du litre du gazole à la pompe. Le porte-parole de l’intersyndicale souhaite compenser cette hausse par une ristourne de dix centimes.
A la question de savoir où il pense prendre ces dix centimes, Ary-Claude Caro répond : “Nous allons y réfléchir ensemble”, surtout avec le représentant des distributeurs, semble-t-il.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

SPL Estival : Le redressement judiciaire prolongé de trois mois

Le tribunal de commerce de Saint-Denis a prolongé jusqu’au 22 mai le redressement judiciaire de la SPL Estival, le temps d’affiner les contours du nouveau plan de sauvegarde économique (PSE) ébauché après la grève des salariés, en fin d’année dernière. Pour garantir la survie de l’entreprise publique de transport, environ 70 salariés auront le choix entre accepter une baisse de leur rémunération, ou partir dans le cadre d’un licenciement économique.

Les salariés de la Chambre d’agriculture obtiennent l’application de leur point d’indice

L’intersyndicale CGTR – FO – CFDT a signé ce jeudi midi un protocole de fin de conflit avec le président de la Chambre d’agriculture Frédéric Vienne. Hier soir, la préfecture a retiré son véto sur le point de blocage de l’augmentation du point d’indice des salariés, plus élevé que celui de leurs collègues de l’Hexagone, tout en se réservant le droit de revenir sur cette décision après analyse juridique de la situation.