Revenir à la rubrique : Faits divers

Frayeur à Saint-Denis : Un serpent dans la ville

Un reptile rue Jules Auber, en plein centre ville de Saint-Denis. Non ce n'est pas une blague mais un fait-divers qui a eu lieu hier soir. Le serpent de la famille des pythons a été retrouvé blessé, une voiture lui aurait roulé dessus. La direction des services vétérinaires assure qu'il n'y a aucun danger à La Réunion de voir des animaux dangereux proliférer.

Ecrit par Melanie Roddier – le lundi 06 octobre 2008 à 15H08

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

Ce fut, c’est le moins que l’on puisse dire, un dimanche pas comme les autres pour les riverains de la rue Jules Auber.
Hier, aux alentours de 19 h 15, ils ont eu la surprise de trouver un serpent de deux mètres au milieu de la chaussée.
Informés rapidement, les pompiers se sont rendus sur place pour capturer le reptile. L’adjudant chef Telmard n’a pas eu de difficultés à récupérer l’animal, mort entre-temps, après avoir été écrasé par une voiture.
 Les riverains de la rue Jules Auber ont eu de quoi raconter à leur proche hier soir car il est rare à Saint-Denis, et à La Réunion en général, de faire ce type de rencontres. Seules quelques couleuvres occasionnent parfois quelques frayeurs dans les chaumières…
Cet incident rappelle combien il est important de prendre des précautions face à ce type d’animal. On se souvient des conséquences désastreuses des tortues de Californie sur des écosystèmes vierges de leurs prédateurs habituels, lorsque les personnes qui veulent s’en débarrasser les jettent dans les rivières. Carnivores, elles tuent tous les poissons endémiques et les crapauds, maillons essentiels de la chaîne alimentaire.
Plus près de nous, des associations avaient dénoncé le fléau que représentent les merles de Maurice à la Réunion. Cet oiseau s’attaque aux cultures fruitières et aux insectes, menaçant l’équilibre écologique de notre ile.
Le propriétaire de ce serpent de la famille des pythons ne s’est pas encore manifesté.
L’acquisition de ce type d’animal devient de plus en plus fréquent et le directeur des services vétérinaires nous confie, ci-dessous, qu’à La Réunion il n’y a aucun souci à se faire.

 

Frayeur à Saint-Denis : Un serpent dans la ville

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Soubaya Camatchy, d’accusé à victime : son co-détenu jugé pour viol et violences répétées

Condamné à 10 ans de réclusion criminelle pour tentative d’assassinat, Soubaya Camatchy n’en a pas fini avec la justice. Suite à une décision de la chambre de l’instruction ce mardi, c’est en tant que victime de viol et de violences répétées qu’il va retrouver la juridiction criminelle. Les magistrats de la chambre viennent de confirmer l’ordonnance de mise en accusation de son co-détenu, accusé de l’avoir agressé et violenté durant ses premiers jours de détention provisoire.

Un trafic international de stéroïdes démantelé

C’est une enquête de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique de La Réunion (OCLAESP) qui a permis de mettre à jour et démanteler un trafic international de stéroïdes anabolisants. Plusieurs personnes ont été interpellées à La Réunion et en métropole. Tout est parti de l’interception d’un colis par les douanes de La Réunion.