Revenir à la rubrique : Social

Forte mobilisation contre la réforme des retraites à Saint-Denis

Aujourd'hui, les syndicats et partis de Gauche ont manifesté contre la réforme des retraites, dont l'examen par les députés commence à l'Assemblée Nationale. Le cortège a rassemblé près de 7.000 manifestants, selon les syndicats, à Saint-Denis.

Ecrit par Julien Delarue – le mardi 07 septembre 2010 à 17H36


Ce matin, le départ de la manifestation a été donné à 10 heures au petit marché de Saint-Denis. Près de 7.000 manifestants se sont rassemblés à l’appel des syndicats et partis de Gauche pour demander le retrait de la réforme des retraites, examiné en ce moment par les députés à l’Assemblée Nationale.

b[Syndicats et partis de Gauche unis]b

Les leaders syndicaux ont marché en tête du cortège, unis devant l’ensemble des manifestants. l’Unef, représenté par sa présidente Camille Maillot, a dénoncé « i[une réforme dangereuse pour la jeunesse, car un jeune qui arrive sur le marché du travail à l’âge de 28 ans, ne pourra pas cotiser 42 ans sans interruption, soit jusqu’à 70 ans]i » concluant « i[il est impossible pour notre génération de cotiser les 42 ans, nous ne voulons pas être la génération sacrifiée sur l’autel du plan de rigueur du gouvernement]i »

« i[Nous récusons cette loi Sarkozy, Fillon, Woerth. Une loi injuste. Nous réclamons une retraite à 60 ans et à taux plein. Il est urgent que les citoyens comprennent qu’il faut se mobiliser maintenant pour empêcher la réélection de Nicolas Sarkozy]i » explique Eric Soret, porte-parole du NPAR.

Pour Jean-Pierre Rivière, secrétaire général de la CFDT, « i[la réforme des retraites est menée au pas de charge par le gouvernement. C’est une réforme injuste qui va pénaliser les jeunes et ceux qui ont travaillé tôt]i » expliquant que « i[l’architecture globale de ce projet de réforme est inacceptable et c’est pour cela que nous manifestons aujourd’hui]i ».

« i[C’est une réforme qui vise à appauvrir encore plus les retraités, à faire de la politique anti-chômage par le report de l’âge légal de départ à la retraite]i » explique Ivan Hoareau, secrétaire général de la CGTR, qui conclut « i[cette réforme est une approche comptable au lieu d’être un vrai projet de société]i ».

La manifestation a terminé son parcours devant la Préfecture de la Réunion et s’est conclu traditionnellement par la prise de parole depuis le podium installé sur le square La Bourdonnais. Le cortège a rassemblé près de 7.000 manifestants, selon les syndicats, et 3.500 selon la Préfecture, à Saint-Denis.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Crise du BTP : Sans accord, « le préfet a dit qu’il viendra sur la route avec nous »

Les syndicats du BTP ont suspendu leur grève et vont participer à plusieurs réunions de travail tout au long de la semaine prochaine. Une nouvelle table ronde avec tous les acteurs du secteur est prévue vendredi prochain. Si un accord n’est pas trouvé, les manifestants reprendront leur mobilisation. « Le préfet a dit qu’il viendra sur la route avec nous », assure Johny Lagarrigue de la CFDT-BTP.

Crise du BTP : La grève est suspendue, des réunions de travail prévues la semaine prochaine

Les syndicats qui ont démarré mercredi un mouvement de grogne annoncent jeudi suspendre la grève. Une décision prise au sortir d’une réunion organisée à la CCIR avec le préfet, le Département et la Région, notamment. Les manifestants avaient organisé un barrage filtrant mercredi et avait bloqué le Barachois toute la journée de jeudi, provoquant de très importants embouteillages dans le chef-lieu et sur la Nouvelle Route du Littoral.

Manifestation du BTP : Barachois fermé

Une grève illimitée a été démarrée par les syndicats du BTP. Ils bloquent la circulation au niveau du Barachois et une déviation a été mise en place par le Boulevard Sud. Les acteurs du BTP réclament une mobilisation des pouvoirs publics pour sortir le secteur de la crise qui s’enlise. (Images : Pierre Marchal)

SPL Estival : L’intersyndicale prête « à remettre la machine en marche »

« La crise est toujours là ». Après la publication dans la presse locale du pré-rapport de la Chambre régionale des comptes, l’intersyndicale de la SPL Estival ne cache pas son désarroi face à une situation « qui perdure » au sein de la société, et ce malgré la fin du conflit social qui a paralysé la structure fin 2023.