Revenir à la rubrique : Santé

Forfait hospitalier en hausse et déremboursement des médicaments en vue

Il y a eu le tiers provisionnel, il y a la taxe foncière, il y aura le prix du paquet de cigarette et la taxe d’habitation avec la redevance télé, ça c’est pour 2009. Pour 2010, il faudra sans doute ajouter : la vignette auto, la taxe carbone, la hausse de 25 % du forfait hospitalier et le déremboursement d’autres médicaments…

Ecrit par Jismy Ramoudou – le dimanche 06 septembre 2009 à 16H43

Ça ne finira donc jamais ! L’Etat n’a cessé de creuser le déficit public d’abord pour sauver les banques et différentes industries et entreprises, puis pour aider les familles en situation de forte précarité.

La semaine dernière, le gouvernement a annoncé un déficit record de 109 milliards d’euros. C’est en grande partie le prix mis par Nicolas Sarkozy pour éviter à la France, une faillite financière et économique. Seulement aujourd’hui, les caisses de l’Etat sont vides.

Et, les solutions pour trouver des recettes fiscales se multiplient. Il y a d’abord les méthodes détournées. Ce sont d’abord les collectivités qui font le sale travail. Nous l’avons vu au Conseil général ici à La Réunion. Le Département a “explosé” son taux dans le calcul de la taxe foncière.

Il y a aussi les idées qui fâchent : la vignette auto, la taxe carbone, la chasse aux niches et aux évasions fiscales… si possible dès 2010. Mais ça ne suffit pas. Selon une exclusivité du Journal du Dimanche, “le gouvernement a un plan secret pour renflouer la Sécurité sociale”.

Deux pistes principales ont été dévoilées par le JDD : le forfait hospitalier (aujourd’hui à 16 €) et le déremboursement d’autres médicaments. En ce qui concerne le forfait hospitalier, la Sécu paierait 25 % de moins. C’est donc 25 % de plus pour les mutuelles… qui répercuteront ensuite cette hausse sur les cotisations de leurs clients.

Autre proposition du “projet secret”, le déremboursement d’autres médicaments. Depuis quelques années, la liste des médicaments déremboursés, ne cesse de s’allonger. Cette fois-ci, le malade n’aura pas le choix, il devra payer le produit. C’est ça ou pas de médicament… Ici, tout le monde est égal. Ceux qui auront les moyens d’en acheter sans doute un peu plus que les autres.

Le gouvernement devrait apporter plus de précisions sur son projet sans doute la semaine prochaine.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Fin de la vente d’alcool réfrigéré dans les grandes surfaces de La Réunion

La préfecture de La Réunion, l’ARS et les acteurs économiques ont signé une charte pour lutter contre les consommations à risque d’alcool. Parmi les nouvelles mesures qui seront mises en place, l’arrêt de la vente d’alcool réfrigéré dans les grandes surfaces réunionnaises, mais aussi des 4×3 et des couvertures de catalogues de vente une semaine avant les fêtes des mères et des pères.

Le cas importé de choléra à La Réunion infirmé

Alors qu’un cas de choléra avait été déclaré le 20 mars 2024 à La Réunion, des analyses plus poussées ont finalement permis d’écarter la maladie. L’ARS de La Réunion rappelle tout de même que tout signalement de cas suspect ou confirmé de choléra est à déclarer auprès de l’organisme.