Revenir à la rubrique : Sport | Sport Réunion

Footballeurs péi pro : L’étrange saison qui a du mal à relier deux générations

Alors que la plupart des championnats européens se sont arrêtés le week-end dernier, l'heure du bilan a commencé pour tout le monde. Une saison assez particulière pour les footballeurs réunionnais qui n'est pas la plus faste en termes de présence sur les terrains professionnels de l'Hexagone. La faute, peut-être, à une jonction de générations qui met du temps à se faire. Néanmoins, entre le départ de Dimitri Payet au Brésil, le succès de Melvine Malard en Angleterre et une relève qui arrive, la saison a été riche en changements. Retour sur une année assez particulière pour les footballeurs réunionnais.

Ecrit par Gaëtan Dumuids – le lundi 27 mai 2024 à 06H59

C’est une étonnante saison qui vient de s’achever pour les footballeurs réunionnais qui évoluent dans les championnats hexagonaux et européens. Entre les fins de carrière et les changements de club, la Ligue 1 s’est retrouvée vidée de Réunionnais en début de saison, avant qu’une petite surprise n’arrive il y a deux mois. Une situation qui n’était plus arrivée depuis fort longtemps.

Dimitri Payet illumine Rio de Janeiro

Et pour symboliser ce changement d’ère, c’est évidemment la nouvelle étape de carrière Dimitri Payet qui vient en tête. Durant l’intersaison, l’Olympique de Marseille a officialisé le départ de son capitaine, particulièrement touché par cette décision. Alors que la tendance pour les footballeurs était de signer des contrats mirobolants en Arabie Saoudite, l’ex-international a fait un choix purement sportif : jouer au Brésil.

Mais comme le défi d’être le premier Français à évoluer dans le championnat n’était pas suffisant, Dimitri Payet a rejoint le club de Vasco de Gama qui luttait difficilement pour son maintien au sein de l’élite brésilienne. Tout le monde a encore en mémoire son arrivée triomphale à Rio de Janeiro.

Même s’il lui a fallu un petit temps d’adaptation, le nouveau numéro 10 est parvenu à s’intégrer dans l’effectif et à contribuer fortement au maintien du club dans une dernière journée complètement folle.

Une belle dynamique qui s’est retrouvée dans le championnat de l’Etat de Rio qui a suivi le championnat brésilien. Cette fois, Dimitri Payet et les siens sont allés chercher une 3e place, synonyme de qualification pour les demi-finales. Malheureusement, Vasco de Gama s’est fait éliminer par Nova Iguaçu aux portes de la finale. De quoi laisser espérer une belle saison à venir.

Melvine Malard en représentation dans le théâtre des rêves

Comment Melvine Malard a-t-elle vécu son prêt de l’Olympique Lyonnais à Manchester United ? D’un côté, l’attaquante quittait le plus grand club féminin du monde qui cumule les titres. De l’autre, elle a découvert un club mythique dans un championnat où les clubs féminins jouent dans des stades mythiques remplis chaque week-end, contrairement aux tribunes du championnat français, souvent assez vides.

C’est donc à Old Trafford, surnommé le théâtre des rêves, que la Dionysienne a évolué cette saison en pointe de l’attaque des Reds Devils. En championnat, Melvine Malard a joué 19 matchs sur 22, dont 11 comme titulaire. Elle a inscrit 5 buts et délivré une passe décisive. Mais c’est surtout en Coupe d’Angleterre que son équipe a brillé en remportant le trophée.

Le prêt est fini et la question de sa future destination se pose à présent.

Saison difficile pour Ludovic Ajorque, Rayan Raveloson se régale

Ce devait être la saison de la confirmation, mais ce fut une année bien délicate pour Ludovic Ajorque. Le Saint-Joséphois effectuait sa première saison complète en Bundesliga avec Mainz 05 (Mayence). À l’image de son club, qui a obtenu une triste 13e place, l’attaquant n’a pas vécu la meilleure saison de sa carrière avec seulement deux petits buts en 26 matchs. Une déception lorsque l’on sait qu’il en avait mis six sur une demi-saison l’édition précédente.

Si ce n’est pas Guy Roux qui l’a formé, mais bien la Jeanne d’Arc, Rayan Raveloson a vécu une saison exceptionnelle du côté d’Auxerre. Le Malgache, de retour du championnat américain, a fait le choix de la Ligue 2 pour son retour en Europe. Un choix payant puisqu’il s’est offert le titre de champion de France de Ligue 2 et jouera en Ligue 1 la saison prochaine. Avec 34 matchs, 4 buts et 6 passes décisives, le milieu défensif sera un des hommes forts de l’AJA la saison prochaine.

La nouvelle génération tape à la porte

Si le RC Strasbourg a vu partir un Réunionnais en cours de saison dernière, le club alsacien en a vu apparaître un autre durant cette saison. Le 10 mars dernier, Aboubacar Ali Abdallah a fait ses premiers pas en Ligue 1 face à Monaco. Il a signé son premier contrat professionnel le mois suivant. Le Mahorais, né et formé à La Réunion, a joué 9 matchs et délivré une passe décisive dans l’élite cette saison, le tout à 18 ans.

Si les Mahavélis n’ont pas inondé les tribunes des stades de Ligue 1 cette saison, le manque de Réunionnais pourrait également se dissiper du côté de la Beaujoire. À 19 ans, Mathieu Acapandié poursuit sa formation du côté du FC Nantes. Il a évolué alternativement entre l’équipe réserve (National 3) et les moins de 19 ans avec qui il a atteint la demi-finale de la Youth League, l’équivalent de la Ligue des Champions. Un début pro est-il à espérer la saison prochaine ?

Depuis quelques années, le club des Girondins de Bordeaux est à la dérive et Lucas Rocrou se retrouve également secoué par les tempêtes. La saison dernière avait signé son premier contrat professionnel l’année dernière avant d’être prêté à Bourg-en-Bresse Péronnas. Malheureusement, il se blesse rapidement et doit retourner à Bordeaux dans la foulée. Cette saison, il n’a évolué qu’avec l’équipe réserve en National 3. À 23 ans, il se trouve à un tournant de sa carrière.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Réunion s’apprête à accueillir la Flamme olympique

La Réunion se prépare à vivre un moment historique avec le Relais de la Flamme olympique le 12 juin prochain. Cyrille Melchior, président du Département de La Réunion, a dévoilé lors d’une conférence de presse les détails de cet événement exceptionnel, soulignant « l’importance » de ce Relais pour l’île.

[Communiqué] Relais de la Flamme olympique : 12 juin, un jour historique pour La Réunion

Le 12 juin prochain, La Réunion aura le privilège de recevoir le relais de la Flamme olympique qui fait le tour des départements de France dans le cadre des Jeux olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Une fierté pour notre île et pour tous les Réunionnais qui seront associés à cette grande fête populaire. Car il s’agit bien, à travers la présence de la Flamme olympique, de célébrer le sport dans toute sa richesse, sa diversité et son excellence. Son parcours a été dévoilé ce jeudi 30 mai dans l’hémicycle de l’Hôtel du Département en présence du Préfet, Jérôme Filipini, du Président du Département, Cyrille Melchior, de la représentante de la Région Réunion Patricia Profil et des différents partenaires du relais de la Flamme Paris 2024.