Revenir à la rubrique : Société

Fo-Yam Climatisation : « Nos ventes explosent ! »

Depuis quelques semaines, la chaleur est insoutenable dans les bas de toute l’île. Pour que cela soit supportable, les gens se ruent sur les ventilateurs ou sur les climatiseurs.

Ecrit par Karine Maillot – le mardi 06 janvier 2009 à 17H51

« Nos ventes ont triplé depuis une semaine » assure Suzy Fo-Yam, en charge du réapprovisionnement du magasin Fo-Yam Climatisation en centre ville de Saint-Denis. « Chaque jour, nous vendons une cinquantaine de ventilateurs et une vingtaine de climatiseurs. Il y a eu la même ruée sur ces appareils il y a trois ans de cela« .
Certains ménages ont déjà un climatiseur et décident d’en installer un deuxième dans leur chambre à coucher. « J’habite à Bois de Nèfle et j’ai déjà une clim dans le séjour. Ma femme et moi avons décidé d’en installer une dans la chambre car on dort trop mal avec cette chaleur » s’exclame Bernard, qui vient tout juste d’acheter un climatiseur à 299€.
Selon Yann Uyttenhove, reposnsable du SAV, cela revient moins cher de bien entretenir son appareil. « Le matériel est garanti un an pour les pièces, la main-d’œuvre et le déplacement. Au bout d’un an, l’utilisateur doit impérativement nettoyer les filtres. Il faut entretenir le climatiseur sinon le matériel est forcément moins performant et il consomme plus. Certains clients changent leur matériel au bout d’un an, mais cela leur coûterait moins d’entretenir plutôt que d’en acheter un autre. S’il y a des fuites d’eau, cela veut dire que les tuyaux sont bouchés. Lorsque nous intervenons, nous procédons au rinçage du bloc extérieur, nous contrôlons la charge en gaz avec un manomètre afin de vérifier la pression« .
Près d’un tiers des clients qui ont acquis un climatiseur entretiennent mal leur appareil, souvent par négligence. « Mais ce qu’il ne savent pas forcément, c’est qu’il y des niches de bactéries qui peuvent se loger dans le climatiseur, car il y a toujours un peu d’eau qui est stagnante à l’intérieur. L’intervention coûte 85€ chez nous. Nous démontons l’unité intérieure pour enlever la poussière. Nous utilisons aussi un produit bactéricide ».
Il vous est donc conseillé de nettoyer votre climatiseur une fois par an. Et n’attendez pas (plus) la saison de forte chaleur pour appeler le service après vente car il sera débordé et vous risquez d’attendre plusieurs jours…

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les Chroniques de tonton Jules #172 : « Ah que coucou ! »

« Ça y est, le v’là qui revient ! » soupirerez-vous. Eh oui ! Et s’il n’en reste qu’un… En fins observateurs que vous êtes, vous avez constaté que depuis un mois, pour des raisons qui n’ont pas voix au chapitre (mais entièrement de ma faute), j’avais cessé de faire ch… le peuple. Mais que voulez-vous, on ne se défait jamais de ses mauvaises habitudes.

J’avais cessé de donner mon opinion mais pas d’observer la société et le monde qui nous entoure. Ben… qu’il s’agisse du vaste monde ou de nos abords immédiats, c’est pas mieux. Revue de détail…

Énième rebondissement : le JIR ne sera finalement pas imprimé

Contrairement à ce qui avait été annoncé, vous ne trouverez encore une fois pas votre JIR dans vos boîtes à lettres ou chez votre vendeur habituel jeudi matin. Malgré l’acception des conditions commerciales souhaitées par Jacques Tillier, un accord n’a pu être trouvé entre les deux parties.

ICP Roto accepte d’imprimer le JiR jusqu’à la fin de la période électorale

Jacques Tillier et le JiR ont été déboutés de leur référé déposé devant le tribunal de commerce visant à obtenir l’impression du journal par ICP Roto. L’imprimeur, Alfred Chane Pane a toutefois décidé, compte tenu de la période électorale en cours, de faire paraître le quotidien durant la campagne électorale afin de permettre l’expression des candidats aux Législatives.

Le Département appuie sur le levier de l’économie

Même si cela ne relève pas de ses compétences premières, la majorité départementale a insisté sur ses investissements dans l’économie réunionnaise, ce mercredi lors de son assemblée plénière. Grâce à un emprunt bancaire, 20 millions d’euros supplémentaires seront injectés dans la filière du BTP.