Revenir à la rubrique : Social

Fin de la grève chez NewRest : « Nous avons dû accepter avec le couteau sous la gorge »

Les salariés de NewRest qui confectionnent les plateaux repas pour les vols de Corsair et de French Bee, ont mis fin à leur grève après 15 jours. S’ils ont obtenu gain de cause sur certaines revendications, certaines n’ont pas eu de réponses positives. Les négociations annuelles obligatoires, prévues en mars, risquent d’être animées.

Ecrit par 2368250 – le jeudi 06 janvier 2022 à 10H38

La déception s’entend dans la voix de Nadia Tancourt, représentante syndicale CGTR. « En fin de compte, on a arrêté la grève mais nous avons dû accepter le couteau sous la gorge. Nous avons été obligés de trouver cet accord pour ne pas perdre nos acquis », précise-t-elle.

La moitié des employés auraient voulu continuer le mouvement, d’après la représentante syndicale. Le non-paiement du salaire suite au mouvement de grève débuté le 21 décembre et achevé ce mercredi devenait trop pesant pour certains salariés de NewRest qui confectionnent les plateaux repas pour les vols de Corsair et de French Bee. « Les salariés ne pouvaient plus se permettre de faire grève. Nous n’avons pas pu négocier sur les 15 jours de grèves non-payés. La direction était très rigide », souligne Nadia Tancourt. Une cagnotte est mise en place par le Medef et les syndicats pour la perte des salaires.

De nouvelles négociations en mars
 
Les revendications étaient multiples : une hausse de salaire, une prime de Noël, un 13ème mois à 100%, la majoration des heures de nuit et l’instauration de primes d’ancienneté et de primes d’intéressement. Le mouvement a permis aux salariés d’obtenir une hausse de 3% des salaires et le versement d’un 13ème mois (35 % en janvier, 15 % en juin et 50 % en décembre).
 
Le travail des syndicats ne s’arrête pas là. Les négociations annuelles obligatoires prévues en mars sont donc attendues par les employés qui espèrent obtenir des avancées sur leurs autres revendications. « On  travaille avec les salariés, pour voir ce qu’on pourrait obtenir. La prime d’ancienneté et d’assiduité seront nos priorités », conclut la représentante syndicale.

Plateaux repas dans les avions : Les employés de NewRest en grève

Plateaux repas dans les avions : La grève continue pour les employés de NewRest

Les salariés de NewRest obtiennent gain de cause et mettent fin à leur mouvement de grève

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : Les syndicats en appellent à l’arbitrage du préfet

Selon l’intersyndicale CFDT – CFE CGC – UR974, l’administratrice provisoire de la Croix Marine se serait prononcée en faveur de la liquidation de l’association dès le mois de septembre. Les élus du CSE et les syndicats réclament la négociation au préalable d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

L’administratrice de la Croix Marine recadrée par l’Inspection du travail

A la veille des négociations pour le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de la Croix Marine, qui s’ouvrent ce mercredi matin, l’Inspection du travail a fait parvenir un courrier à l’administratrice provisoire de l’association Michelle Narayani, la rappelant à ses devoirs d’information aux élus du CSE, mais aussi aux salariés s’agissant de leurs possibilités de reclassement ou de transfert dans des structures équivalentes.