Revenir à la rubrique : Politique

La plateforme d’Ericka Bareigts tout en souplesse pour les Européennes

Réunis dans leurs différences, mais pas pour autant divisés à l'approche des Européennes. C'est le message mis en avant par la plateforme Ambition Réunion, constituée autour des soutiens d'Ericka Bareigts lors des dernières sénatoriales, à l'occasion de sa rentrée politique ce mercredi. Les six mouvements la constituant (PS, PCR, Ansamn, Banian, PCR et Europe Écologie Les Verts) auront le libre de choix de la liste qu'ils soutiendront lors du scrutin de juin prochain.

Ecrit par S.I. – le mercredi 14 février 2024 à 17H25

Cette plateforme de gauche, la plus grande de l’île à l’échelle régionale, est composée pour rappel d’Ericka Bareigts (PS), de Patrice Selly (Banian), de Maurice Gironcel (PCR), de Geneviève Payet (Europe Écologie Les Verts), d’Olivier Hoarau (Ansanm) et du maire de Cilaos, Jacques Técher (absent ce jour).

« Nous sommes réunis dans nos différences et nous les acceptons et les respectons », lance Ericka Bareigts. La patronne du PS local salue la « co-gouvernance » entre toutes les forces en présence, qui travaillent main dans la main pour un projet de société commun pour les prochaines décennies.

Chaque intervenant a en effet abordé les grands défis à venir pour notre île, comme celui de la transition énergétique, de la protection de la biodiversité, de la diversification du modèle agricole ou encore celui de la prise en compte de nos spécificités. Des enjeux majeurs pour le territoire auxquels l’Europe devra prendre part. Même si, comme le relève Ericka Bareigts, « Bruxelles fait déjà plus pour ses régions ultrapériphériques » (dont La Réunion fait partie) que la France ne le fait avec ses départements d’Outre-mer.

D’où l’importance des élections européennes qui auront lieu entre les 8 et 9 juin prochains. « L’Union européenne a largement plus soutenu les RUP que l’État avec qui nous devons encore nous battre sur de nombreux sujets. Cette notion de RUP et de singularité est largement acceptée par l’Europe. Ce rendez-vous est donc important », martèle Ericka Bareigts.

Pas de consigne de vote

Malgré tout, le choix sera laissé aux différents mouvements composant la plateforme Ambition Réunion de soutenir la liste de son choix pour ce scrutin. « Chacun d’entre nous, soit nous aurons le même candidat, soit nous aurons un candidat différent. Mais toutes les listes que nous défendrons seront des listes progressistes », poursuit la cheffe de file de cette plateforme.

 

« Nous sommes dans la zone de convergence de la politique européenne », reprend pour sa part Olivier Hoarau. À ce titre, le maire du Port et leader du parti Ansanm confie que des négociations sont en cours avec des listes nationales pour qu’au moins un Réunionnais soit en position éligible. « Nous (NDLR : Les Antilles et La Réunion) sommes la périphérie et la représentation de l’Europe partout dans le monde. Nous nous devons donc d’avoir une place sur une liste ou du moins être représentés par un Réunionnais ou une Réunionnaise au Parlement européen », conclut-il.

 

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Photos : Raphaël Glucksmann visite les Jardins du Chaudron

Raphaël Glucksmann, tête de liste du PS-Place publique pour les prochaines élections européennes, a visité ce samedi 20 avril les jardins du Chaudron. Une visite qui s’inscrit dans le cadre de son déplacement de trois jours sur l’île, visant à lancer sa campagne pour les élections de juin prochain.

La délégation sénatoriale socialiste sensibilisée sur le besoin de politiques publiques adaptées aux Outre-Mer

À la veille de leur départ, les 7 sénateurs socialistes reçus cette semaine par leur homologue Audrey Belim ont fait un bilan de leur visite dans l’île. Ces derniers ont en effet entrepris une démarche de découverte des particularités et des défis des territoires ultramarins ainsi que des initiatives locales. Leurs observations seront consignées dans un livre blanc, dans le but d’influencer l’élaboration de politiques publiques mieux adaptées aux spécificités ultramarines.

Européennes : Les Ecologistes veulent mettre les bouchées doubles à La Réunion

Marine Tondelier, secrétaire nationale d’EELV (Europe Ecologie-Les Verts) était à La Réunion pour présenter le programme des écologistes pour les Européennes, mais aussi pour inviter les Réunionnais à participer sous toutes les formes à défendre et préserver leur territoire. Elle appelle à voter Vert pour sortir du statu quo européen et améliorer la prise en compte des spécificités réunionnaises.

Démission de Perceval Gaillard : La majorité municipale saint-pauloise s’exprime

Le député Perceval Gaillard a démissionné de son mandat de conseiller municipal et communautaire, a révélé le JIR. Une démission qui interviendrait après une série de désaccords avec Huguette Bello et Emmanuel Séraphin, selon le média. Suite à cette annonce, la majorité municipale de Saint-Paul a indiqué regretter cette démission.

Soupçons d’emplois illégaux à la Région : Un procès au goût amer dont l’épilogue est attendu le 21 mai

Le procès de Didier Robert, ancien président de la Région Réunion, s’est conclu après d’intenses débats judiciaires sur des accusations d’emplois fictifs et de détournement de fonds. Le délibéré de cette affaire politico-judiciaire, très attendu, sera rendu le 21 mai, en pleine période électorale. Les avocats des 11 prévenus, vent debout contre l’enquête préliminaire menée par des policiers spécialisés en la matière, ont unanimement plaidé la relaxe.