Revenir à la rubrique : Politique

Européennes : ça vote mieux en métropole qu’à St-Denis ou St-Pierre

Le taux de participation continue à baisser à une heure de la fermeture des bureaux de vote, à Saint-Denis et à Saint-Pierre alors qu’il était en progression de plus d’un point en métropole, à la mi-journée. L’écart se creuse en l’Hexagone et la plupart de ses régions d’Outremer.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le dimanche 07 juin 2009 à 17H43

Le pourcentage de participation en France métropolitaine était de 14,81 % à 12h00 alors qu’à la même heure en 2004, il était de 13,65 %. C’est dans les circonscriptions du Sud-Ouest (17 %), du Sud-Est (16,19 %) et du Massif-Central que l’on a le plus voté.
A l’inverse, l’Ile de France (12,01%) a encore moins voté que La Réunion (12,7%). Si en Ile de France, un sursaut est encore possible, ce n’est plus le cas dans notre département.
Ainsi à deux heures de la fermeture des bureaux de vote, le taux de participation à Saint-Denis, sur les 103 bureaux, est de 23,04 % (20.247 votants). En 2004, ce chiffre était de 27,73 % (20.844 votants) alors qu’il y avait moins d’inscrits.
La diminution est plus flagrante à Saint-Pierre et ce même il y a une heure de décalage en ce qui concerne le pointage. En 2004 à 16h00, ils étaient 34,94 % à avoir accompli leur devoir civique. Aujourd’hui à 15h00, ils n’étaient que 25,75 %.
A moins d’un sursaut de dernière minute à 17h55 ou au moment du dépouillement, ce qui est toujours possible dans certains bureaux de vote, il y a peu de chance que le taux de participation à cette élection européenne soit supérieur à celui de 2004.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Bilan de mi-mandat : Le terrain pour les rodéos bientôt prêt

S’il reste encore deux ans à Olivier Hoarau pour remplir ses promesses de campagne, certains dossiers continuent leur chemin comme le futur terrain de rodéos à deux-roues, ou le projet de l’Amiral. D’autres, comme la piscine intercommunale, semble encore dans les limbes.

Législatives : Après le chaos, le statu quo

Après une dissolution de l’Assemblée nationale, des élections législatives anticipées, une campagne tumultueuse et une mobilisation record des électeurs, le camp Macroniste s’est de nouveau retrouvé majoritaire lors du vote inaugural de la nouvelle législature. Yaël Braun-Pivet, protégée d’Emmanuel Macron, reprend sa place au perchoir de l’Assemblée nationale et prouve que malgré le séisme électoral, les plaques tectoniques de la politique française n’ont en fait pas vraiment bougé.