Revenir à la rubrique : International

Etat des lieux de la corruption dans le monde

Comme chaque année, le Transparency International publie un rapport de la corruption dans le monde. L'ensemble des pays a été passé au crible par 13 enquêtes différentes menées auprès d'experts et hommes d'affaires. Le trio de tête ne change pas cette année, la France se classe elle 26ème en 2010.

Ecrit par Julien Delarue – le mardi 02 novembre 2010 à 11H09

Le Transparency International est une organisation mondiale de société civile menant la lutte contre la corruption. Dans son rapport publié comme chaque année, le Transparency International dresse un bilan de la corruption sur l’ensemble des pays, 178 au total, en se référant à l’indice de perception de la corruption (IPC).

Cette année, sur les 178 pays qui composent cet indice, les trois quarts d’entre eux ont un score inférieur à 5 sur une échelle allant de 10 (haut niveau d’intégrité) à 0 (haut niveau de corruption). « La corruption reste un obstacle pour accomplir des progrès nécessaires. Ces résultats indiquent que des efforts beaucoup plus importants doivent être accomplis vers le renforcement de la gouvernance à travers le monde. Lorsque les moyens de subsistance d’un si grand nombre de personnes sont en jeu, les engagements des gouvernements envers l’anti-corruption, la transparence et la redevabilité doivent se traduire par des actions concrètes. La bonne gouvernance est un élément essentiel de la solution aux problèmes de politique mondiale auxquels sont confrontés les gouvernements« , a déclaré Huguette Labelle, Présidente de Transparency International (TI).

L’affaire Woerth-Bettencourt et l’attentat de Karachi

Cette année, le trio de tête ne change pas par rapport à l’année dernière, on retrouve la Nouvelle-Zélande, Singapour et le Danemark avec un score de 9,3. En queue de peloton, les gouvernements instables comme en Afghanistan, en Birmanie et en Somalie souffrent de l’héritage de conflits et continuent de dominer le bas du classement.

Au niveau de la France, le classement n’est pas brillant. Avec un score de 6,8, notre pays arrive à la 25ème place. La section française de la Transparency International pointe du doigt la classe politique française, notamment l’affaire Woerth-Bettencourt et l’enquête sur l’attentat de Karachi. La France perd deux places par rapport à l’année dernière.

Maurice 39ème, les Comores 154ème

Concernant les îles de l’océan Indien, l’Ile Maurice se trouve à la 39ème place de ce classement avec un score de 5,4. Les Seychelles sont 49ème avec un score de 4,8. Madagascar chute lourdement entre 2009 et 2010, en raison de l’instabilité politique actuelle, passant de la 99ème à la 123ème place avec un score de 2,6. Les Comores pointent à la 154ème place avec un score de 2,1 considéré comme un des pays les plus corrompu de la planète.

« Les résultats de l’IPC cette année montrent à nouveau que la corruption est un problème international qui doit être traité par des réformes politiques mondiales. Il est fort louable que le G20, en quête d’une réforme financière, ait pris de solides engagements envers la transparence et l’intégrité avant le sommet de novembre à Séoul« , a commenté Mme Labelle. « Mais le processus de réforme en lui-même doit être accéléré« .

Le Transparency International demande, à la fin de son rapport, aux gouvernements plus de transparence publique dans toutes les mesures prises afin de réduire les risques de corruption et de fraude dans le secteur public et privé.

Le message voulu par le Transparency Internation est clair, « dans le monde entier, la transparence et la redevabilité sont essentielles pour rétablir la confiance et renverser la vague de corruption. Sans elles, les solutions politiques globales aux nombreuses crises mondiales sont en danger« .

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Après 86 ans de travail, cet homme prend enfin sa retraite à… 100 ans

Est-ce le sort qui nous attend tous ? Walter Orthmann, un Brésilien de 102 ans, a pris sa retraite en 2022 après une carrière remarquable de 86 ans dans la même entreprise, RenauxView.
Ce record impressionnant lui a valu une place dans le Guinness World Records pour la plus longue carrière au sein d’une seule entreprise.

L’État allemand réduit les aides aux migrants « paresseux »

Le Land de Saxe-Anhalt a pris une décision controversée en réduisant les allocations des demandeurs d’asile qui ont refusé de participer aux efforts de déblaiement après les inondations dévastatrices de l’année dernière dans l’est de l’Allemagne.
Cette mesure, qui a suscité un débat national, vise à inciter les migrants à contribuer au bien-être de la communauté en échange des aides reçues.

La panne informatique la plus grave que le monde ait jamais connue

Une panne informatique majeure a causé des perturbations dans de nombreuses entreprises à travers le monde ce vendredi, affectant compagnies aériennes, chaînes de télévision, bourses et divers services. En France, plusieurs secteurs sont touchés. Ce problème, lié à une mise à jour défectueuse d’un logiciel, est en cours de correction.

Des lycéens hospitalisés au Japon après avoir mangé des chips au piment ultra-fort

À Tokyo, plus d’une douzaine de lycéens ont été transportés à l’hôpital après avoir consommé des chips au piment extrêmement fort, connues sous le nom de « R 18+ ».
Ces chips contiennent des piments fantômes, ou Bhut Jolokia, réputés pour leur intensité pouvant atteindre plus d’un million sur l’échelle de Scoville.

États-Unis : Barack Obama suggère à Joe Biden de reconsidérer sa candidature

Sa position était attendue. Barack Obama aurait récemment exprimé à ses proches que les chances de victoire de Joe Biden en 2024 se sont considérablement réduites. Selon le Washington Post, l’ancien président pense que Joe Biden devrait sérieusement évaluer la viabilité de sa candidature. De plus, Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, a également averti Biden en privé que les démocrates risquent de perdre le contrôle de la Chambre s’il poursuit sa campagne.