Revenir à la rubrique : Social

Et la police a chargé les “manifestants”…

Les agents de force de l’ordre ont laissé une heure aux “manifestants” pour libérer l’entrée de la route du Littoral et l’accès dans les deux sens du pont Vinh-San. Le face-à-face entre “quelques excités” et la police s’est terminé par la charge des forces de l'ordre…

Ecrit par Jismy Ramoudou et Mélanie Rodier – le jeudi 05 mars 2009 à 17H55

L’ordre de charger avait été donné au moins quarante-cinq minutes avant. L’information a vite circulé. Si un certain nombre de personnes a dégagé, d’autres attendaient l’affrontement.
Les véhicules de forces de l’ordre ont pris leurs quartiers au niveau du stade de la Redoute. En formation de “tortue” avec les fourgonnettes en appui à l’arrière, la vingtaine de policiers a commencé à avancer vers le tunnel de la route du Littoral.
Pour éviter de prendre un galet à partir de la fin de la route Vinh San, les forces de l’ordre ont d’abord dégagé les conducteurs – spectateurs – qui étaient bloqués par les “manifestants”. Puis, ils ont continué jusqu’au barrage de galets, de branchages et de cônes.
L’impressionnant cordon de policiers a tout de suite fait reculer le “barrage”. Puis, un face à face s’est mis en place. Lentement et avec subtilité, les policiers ont avancé. Lorsqu’ils ont compris la manœuvre, une trentaine de personnes a décidé de s’asseoir sur la route.
A alors commencé d’un côté, des cris, des revendications, des “moucatages”, jusqu’à ce que la première grenade lacrymogène claque dans le ciel de Saint-Denis. Puis d’autres tirs ont suivi, des tirs qui ont fait mouche puisque les manifestants se sont dispersés en quelques secondes.
Certains ont répondu par des galets… Finalement cet affrontement s’est poursuivi une bonne vingtaine de minutes… Les manifestants ont continué à provoquer et les forces de l’ordre de répliquer à plusieurs reprises.
Le calme est revenu aux alentours de 18 heures sur le Barachois.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Retour en images sur le défilé du 1er mai

À l’occasion de la journée internationale de la fête des travailleurs ce 1er mai, un défilé s’est tenu ce mercredi matin entre le Jardin de l’État et la préfecture à Saint-Denis. Les organisations syndicales (CGTR, FO, FSU, SAIPER, Solidaires, UNSA et Union Etudiante 974) avaient appelé à une mobilisation visant à promouvoir la paix, la défense des libertés syndicales et démocratiques et la lutte contre la vie chère. Photos : Pierre Marchal/Anakaopress

1er mai à Saint-Denis : Un défilé placé sous le signe de la paix et de la lutte contre la vie chère

À l’occasion de la journée internationale de la fête des travailleurs ce 1er mai, un défilé est prévu à partir de 10h entre le Jardin de l’État et la préfecture à Saint-Denis. Les organisations syndicales (CGTR, FO, FSU, SAIPER, Solidaires, UNSA et Union Etudiante 974) appellent à cette mobilisation avec un accent mis sur la paix, la défense des libertés syndicales et démocratiques et la lutte contre la vie chère.

Aurore Bergé : “La Réunion a pris conscience de la nécessité de briser le tabou des violences intrafamiliales”

Ce mardi, la ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, a inauguré la nouvelle maison des femmes, de la mère et de l’enfant de Saint-Paul. Ce lieu a vocation à devenir un guichet unique regroupant des professionnels de santé du CHOR et des associations de lutte contre les VIF pour aider les femmes victimes de violence à se reconstruire.