Revenir à la rubrique : Société

Errance animale: Frémissement du côté des élus, alertés par l’AMDR

150 000 animaux errants à La Réunion selon l’association des maires. Un chiffre relativement stable depuis une quinzaine d’années. Ce mercredi matin à l’étang-Salé, services de l’État, associations, entreprises privées et quelques élus ont répondu à l’appel lancé par l’AMDR sur la problématique de l’errance animale dans le département.  Les différents intervenants ont débattu des […]

Ecrit par zinfos974 – le jeudi 29 octobre 2015 à 09H05

150 000 animaux errants à La Réunion selon l’association des maires. Un chiffre relativement stable depuis une quinzaine d’années.

Ce mercredi matin à l’étang-Salé, services de l’État, associations, entreprises privées et quelques élus ont répondu à l’appel lancé par l’AMDR sur la problématique de l’errance animale dans le département. 

Les différents intervenants ont débattu des solutions existantes et « insuffisantes » de stérilisation et d’euthanasie des chiens errants. 5 millions d’euros seraient ainsi dépensés par an pour euthanasier des animaux et ramasser les cadavres qui jonchent les routes de l’île. 

Des chiens dit « communautaires » pour la plupart. Pour un représentant d’une association, ces animaux évoluant dans un quartier n’appartenant à personne en particulier mais tout de même nourris par les habitants, soulèvent non seulement la question de la responsabilité de chacun mais également les rapports entre hommes et animaux. 

Sale image pour la destination

Karolina Pavadé, animatrice mandatée par l’AMDR a dressé un premier bilan à l’issue des débats. « Le manque de coordination entre les différents acteurs est le point essentiel. Nous proposerons donc la création d’un comité de pilotage avec les différents acteurs ».

Action en milieu scolaire, intervention de médiateurs sociaux dans les quartiers, formation professionnelle auprès des équipes sur le terrain, autant de propositions qui devront également être soumises aux collectivités.

« L’enjeu est de faire comprendre aux élus qu’ils doivent prendre à bras-le-corps ce problème, leur montrer qu’il a un impact sur l’image de La Réunion et donc sur le tourisme ».

Les problèmes sanitaires potentiels, les cas sans cesse relatés de maltraitance envers les animaux ou encore les attaques de troupeaux font également partie de cette problématique de l’errance animale à La Réunion, traitée quasi exclusivement par des euthanasies de masse par nos intercommunalités (Cirest, Cinor, Tco, Civis, Casud).

 

 

Matinée de séminaire pour les élus présents ou leurs représentants administratifs, aux côtés des bénévoles d’associations :

 

Autre fléau, la vente sans contrôle par petites annonces des animaux comme des marchandises :

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

« L’octroi de mer : c’est n’importe quoi ! » selon l’UCOR

L’Union des Consommateurs de La Réunion (UCOR) publie une lettre ouverte critiquant l’octroi de mer pour son impact sur le coût de la vie et exige sa suppression immédiate, ainsi que le financement des communes et de la région par l’État, pour protéger le pouvoir d’achat des Réunionnais.

L’explication derrière les boules de feu dans le ciel

Aux alentours de 5h30 ce matin, de nombreux Réunionnais scrutant le ciel ont pu apercevoir des points lumineux, décrites comme “des boules de feu” par les internautes qui ont diffusé les images de ces “OVNI”. Explications.