Revenir à la rubrique : National

Entre 800 et 1.000 emplois menacés à la SNCM

La Société nationale maritime Corse Méditerranée (SNCM) a présenté hier devant les représentants du personnel un nouveau « schéma d’exploitation » qui prévoit la suppression de 800 à 1.000 emplois, sur 2.000 salariés. Pour le représentant de la CFE-CGC, Maurice Perrin, « la direction doit aussi chiffrer le coût d’un tel projet, qui ne repose que sur des […]

Ecrit par S.I – le mercredi 08 octobre 2014 à 09H35

La Société nationale maritime Corse Méditerranée (SNCM) a présenté hier devant les représentants du personnel un nouveau « schéma d’exploitation » qui prévoit la suppression de 800 à 1.000 emplois, sur 2.000 salariés.

Pour le représentant de la CFE-CGC, Maurice Perrin, « la direction doit aussi chiffrer le coût d’un tel projet, qui ne repose que sur des manipulations d’hypothèses ».

La Commission européenne demande à la compagnie de rembourser 440 millions d’euros d’aides indûment perçues, selon Bruxelles.

Le représentant CGT des marins, Frédéric Alpozzo, a déploré que « sous prétexte du contentieux européen, la direction a présenté un schéma d’exploitation avec 800 à 1.000 emplois supprimés, et aucune garantie pour le personnel restant ».

Les actionnaires de la compagnie maritime veulent selon lui aller « par la force » vers le redressement judiciaire, si la Caisse des dépôts (coactionnaire avec Veolia de Transdev, principal actionnaire de la société) retirait sa ligne de crédit à la compagnie. « Cela relève du pénal », a-t-il dénoncé : « On est dans une faillite et un démantèlement organisés par l’actionnaire et par l’Etat au profit de Corsica Ferries », le concurrent de la SNCM.

Les différentes parties se retrouveront le 28 octobre pour une nouvelle réunion dans le cadre de ce processus enclenché en juillet par le médiateur du gouvernement. Une grève avait paralysé le trafic entre le continent et l’Île de Beauté en pleine saison touristique.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Euro 2024 : Les Bleus affrontent les Pays-Bas, optimisme autour de Mbappé

Ce vendredi soir, l’équipe de France va disputer son deuxième match du tournoi face aux Pays-Bas. L’incertitude demeure sur la présence du capitaine Kylian Mbappé, qui s’est cassé le nez lors de la victoire face à l’Autriche. Le prodige français devrait revêtir un masque de protection, suscitant des réactions auprès des supporters et des instances dirigeantes de l’UEFA.

Captain France : Kylian Mbappé, tel un Avengers, arbore un masque bleu-blanc-rouge

Kylian Mbappé s’est cassé le nez lors d’une collision avec un autre joueur lors du match Autriche-France. Il a choisi de ne pas faire d’opération pour le moment afin de ne pas rater l’Euro. Après quelques soins, il va donc remonter sur la pelouse, mais avec un équipement de sécurité pour ne pas aggraver sa blessure. Le capitaine de l’équipe de France a porté un masque décoré aux couleurs de la France durant l’entraînement. Mais il ne pourra pas l’arborer dans les rencontres officielles et devra se contenter d’une seule couleur.

Euro 2024 : Pas d’opération pour Kylian Mbappé

Sorti le nez en sang lors du match contre l’Autriche ce lundi soir, Kylian Mbappé a pu regagner le camp de base de l’équipe de France après un passage à l’hôpital. Le staff des Bleus se veut rassurant, pas besoin d’opération pour le joueur phare de la sélection.