Revenir à la rubrique : National

Enlèvement d’une joggeuse en Mayenne : L’adolescente avoue avoir menti

La jeune fille avait été portée disparue lundi à Saint-Brice. Un important dispositif avait été mis en place pour la retrouver.

Ecrit par NP – le samedi 13 novembre 2021 à 07H54

Des centaines de militaires avaient été déployés pour retrouver cette lycéenne de 17 ans. Lundi dernier, l’application de running qu’elle utilisait régulièrement s’était arrêtée nette. Le lendemain, son téléphone et ses écouteurs portant des traces de sang avaient été retrouvés dans la forêt de Bellebranche. Une découverte qui a élevé d’un cran le niveau d’inquiétude des proches et des autorités. Une équipe cynophile, un hélicoptère et une brigade fluviale avaient finalement complété le dispositif de recherches. 

Un homme en état d’ébriété a également été interpellé puis relâché sans poursuites judiciaires « au vu des incohérences de ses premières déclarations », interrogé sur la disparition de la jeune fille de 17 ans. 

Cette dernière a finalement été retrouvée le mardi soir dans un restaurant de Sablé-sur-Sarthe à 10 kilomètres environ du lieu de sa disparition. En état de choc et légèrement blessée, elle a dans un premiers temps déclaré avoir été enlevée dans une camionnette verte par deux hommes. 

A nouveau entendue vendredi alors que les éléments fournis par la jeune fille semblent de plus en plus incohérents, la jeune joggeuse avoue finalement avoir menti. Elle s’est rendue au restaurant à pied, a coupé son t-shirt avec une paire de ciseaux et ses blessures sont d’origine accidentelle. 

Le parquet a annoncé qu’une procédure pour dénonciation d’infraction imaginaire va être lancée à l’encontre de la jeune fille, « désolée d’avoir causé une mobilisation importante », indique la presse nationale. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La grande reporter Mémona Hintermann s’interroge sur une contagion calédonienne

Dans une chronique publiée dans la Dépêche, la Réunionnaise s’interroge sur une possible contagion de la situation en Nouvelle-Calédonie sur les autres territoires ultramarins. L’ancienne membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel dresse un tableau alarmant de la situation des Outre-mer, en taclant au passage le président de la République et les élus locaux.

Sniffy : Une poudre blanche énergisante à inhaler par le nez inquiète

Encore peu connue du grand public, Sniffy, poudre blanche énergisante, vient de débarquer sur le marché dans l’Hexagone, mais fait déjà l’objet de controverses et pourrait bientôt être interdite par la loi. Cette poudre blanche, qui s’inhale par le nez, suscite l’indignation des spécialistes de l’addictologie, qui y voient une incitation à consommer de la cocaïne.

Footballeurs péi pro : L’étrange saison qui a du mal à relier deux générations

Alors que la plupart des championnats européens se sont arrêtés le week-end dernier, l’heure du bilan a commencé pour tout le monde. Une saison assez particulière pour les footballeurs réunionnais qui n’est pas la plus faste en termes de présence sur les terrains professionnels de l’Hexagone. La faute, peut-être, à une jonction de générations qui met du temps à se faire. Néanmoins, entre le départ de Dimitri Payet au Brésil, le succès de Melvine Malard en Angleterre et une relève qui arrive, la saison a été riche en changements. Retour sur une année assez particulière pour les footballeurs réunionnais.