Revenir à la rubrique : National

Emmanuel Macron veut « emmerder les non-vaccinés » et assume sa stratégie sur le pass vaccinal

À trois mois de la présidentielle, Emmanuel Macron a renoué avec son côté provocateur. Dans un entretien accordé au Parisien-Aujourd'hui en France et publié ce mardi, le président de la République a provoqué un tollé après avoir déclaré vouloir "emmerder les non-vaccinés". Des mots qui ont provoqué de nouveau la suspension des débats à l'Assemblée nationale autour du pass vaccinal qui doivent reprendre ce mercredi à 15h.

Ecrit par NP – le mercredi 05 janvier 2022 à 06H52

« Moi, je ne suis pas pour emmerder les Français. Je peste toute la journée contre l’administration quand elle les bloque. Eh bien là, les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie »
a déclaré Emmanuel Macron dans les colonnes du journal francilien. Il a par ailleurs jugé que « quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n’est plus un citoyen ».

Malgré cette charge envers les non-vaccinés, le chef de l’Etat a de nouveau exclu la vaccination obligatoire (« je ne vais pas les mettre en prison, je ne vais pas les vacciner de force ») mais aussi un tri dans les services de soins critiques en faveur des non-vaccinés (« un soignant il regarde quelqu’un qui est malade et il ne regarde pas d’où il vient, ce qu’il est »).

Les propos du locataire de l’Elysée, qui a « envie » d’être candidat à la présidentielle (l’annonce devrait intervenir « dès que les conditions sanitaires le permettent »), ont évidemment fait les choux gras de l’opposition notamment sur les réseaux sociaux :
 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello, Première ministre : Manifestation devant le siège du PS à Ivry

Le conseil national du Parti socialiste se tient actuellement à Ivry où les dirigeants doivent étudier la candidature d’Huguette Bello au poste de Première ministre proposée par le PCF et soutenue par la LFI. Le PS a son propre candidat, Olivier Faure. Plusieurs sections du Nouveau Front populaire se mobilisent devant les grilles du siège socialiste ce samedi après-midi pour militer en faveur d’un consensus autour du nom de la présidente de la Région Réunion.

Huguette Bello : Combats politiques et événements médiatiques

La présidente de la Région Réunion est pressentie pour devenir Première ministre. Cette proposition formulée par le Parti communiste français prend devient de plus en plus sérieuse grâce au soutien de Jean-Luc Mélenchon, fondateur de La France Insoumise et l’accord d’Europe Ecologie-Les Verts. Le Parti socialiste doit se prononcer aujourd’hui sur le sujet. Devenir la cheffe du gouvernement couronnerait la carrière politique très riche d’Huguette Bello, figure emblématique de la gauche à La Réunion.