Revenir à la rubrique : Politique

Elections européennes : Un sondage place l’UMP devant le Parti socialiste

Selon un sondage réalisé en vue des prochaines élections européennes du 7 juin prochain, l'UMP arriverait en tête des intentions de vote devant le Parti socialiste. C'est le CSA qui livre ces résultats pour le Parisien/Aujourd'hui en France après avoir interrogé, par téléphone, un échantillon de 1.003 personnes âgées de 18 ans et plus.

Ecrit par Ludovic Robert – le lundi 18 mai 2009 à 07H25

Selon un sondage publié par CSA, l’Union pour un mouvement populaire (UMP) serait en tête des intentions de vote pour les élections européennes avec 28%. Le Parti socialiste, marqué par le rivalité internes à l’échelle nationale, viendrait en seconde position avec 22% et précèderait le parti de François Bayrou, le MoDem, avec 13% et le groupe Europe-Ecologie  avec 10%.

A l’extrême droite, le Front national, dont il a été décidé qu’il ne pouvait présider le Parlement européen, n’attire que 6% des 1.003 personnes sondées les 13 et 14 mai derniers, juste devant la liste Libertas (MPF-CPNT) avec 5%.
A l’extrême gauche, le NPA (Nouveau parti anticapitaliste) recueille 5% des intentions de vote et la liste du Front de gauche (PC-Parti de gauche), 4%. De son côté, Lutte ouvrière rassemble 2% d’opinions à l’image de l’Alliance écologique indépendante.

Toujours selon ce sondage qui permet la saisie de l’opinion à un moment très précis sur un échantillon très précis, 81% des personnes questionnées estiment que la construction européenne a des « effets positifs » sur les infrastructures tandis que 78% jugent qu’elle en a sur la préservation de la paix. Alors que des nouvelles mesures nationales ont été annoncées pour l’emploi des jeunes en France et en Outre-mer, 34% des personnes interrogées mercredi et jeudi dernier considèrent que l’Europe a des effets bénéfiques sur ce secteur.

A la Réunion, la campagne pour les prochaines élections européennes bat sont plein. Néanmoins, de nombreux Réunionnais avouent se désintéresser d’une nouvelle consultation électorale dont ils ne saisissent pas tous les enjeux.

A l’échelle locale, c’est Yolaine Costes qui a été choisie comme tête de liste pour représenter l’UMP au Parlement européen face à Ericka Bareigts pour le Parti socialiste, soutenue par Elisabeth Guigou présente dans le département ce week-end. Du côté du Parti communiste réunionnais, c’est Elie Hoarau qui a été nommé pour conduire la liste « Alliance pour l’Outre-mer ».

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Bilan de mi-mandat : Le terrain pour les rodéos bientôt prêt

S’il reste encore deux ans à Olivier Hoarau pour remplir ses promesses de campagne, certains dossiers continuent leur chemin comme le futur terrain de rodéos à deux-roues, ou le projet de l’Amiral. D’autres, comme la piscine intercommunale, semble encore dans les limbes.

Législatives : Après le chaos, le statu quo

Après une dissolution de l’Assemblée nationale, des élections législatives anticipées, une campagne tumultueuse et une mobilisation record des électeurs, le camp Macroniste s’est de nouveau retrouvé majoritaire lors du vote inaugural de la nouvelle législature. Yaël Braun-Pivet, protégée d’Emmanuel Macron, reprend sa place au perchoir de l’Assemblée nationale et prouve que malgré le séisme électoral, les plaques tectoniques de la politique française n’ont en fait pas vraiment bougé.